Canadiens de Montréal

«Un coup salaud» – Dave Cameron

Jonathan Bernier

Publié | Mis à jour

Pour la deuxième fois d’affilée, Craig Anderson a été pratiquement parfait devant son filet. Une solidité qui commence à peser lourd sur les épaules des joueurs du Canadien de Montréal.
 
Du moins, c’est l’avis de Dave Cameron. L’entraîneur des Sénateurs a profité de son point de presse d’après-match pour lancer une flèche à l’endroit de Brandon Prust.
 
Il lui en voulait de s’en être pris à son gardien avec un peu plus de deux minutes à faire à la rencontre.
 
«C’est un coup salaud. Il sait que c’est notre meilleur joueur, s’est exclamé Cameron. C’est un signe qu’il commence à y avoir de la frustration de leur côté.»
 
Pour sa part, le gardien des Sénateurs, qui a échangé des coups de bâton avec l’attaquant du Canadien, n’a pas fait grand état de cette altercation.
 
«C’était seulement un surplus d’émotion. Il a tenté d’empiéter sur mon territoire. Il y a eu un échange de coups, mais rien de très grave», a-t-il soutenu.
 
La pression sur le Canadien
 
Comme il l’avait mentionné plus tôt dans la journée, Cameron est persuadé que la pression se trouve maintenant du côté du Tricolore.
 
D’autant plus que les favoris locaux, comme prévu, ont amorcé le match en force. Il y avait environ huit minutes de jouées lorsque les visiteurs ont effectué leur premier tir au but.
 
Ce qui n’a pas empêché Bobby Ryan d’ouvrir la marque. Il s’agissait d’un premier but en 17 matchs pour l’attaquant américain.
 
«C’est un soulagement d’enfin marquer un autre but. Ce n’est un secret pour personne, je vivais beaucoup de frustration en raison de cette situation», a déclaré l’attaquant.
 
Jeu hermétique
 
L’un des principaux problèmes, c’est que les hommes de Michel Therrien ont été incapables de s’approcher du demi-cercle d’Anderson et de saisir les retours avec autorité. Tout ça grâce au travail hermétique des joueurs des Sénateurs.
 
«J’essaie de mettre la main sur la rondelle le plus souvent possible. En ce sens, mes coéquipiers m’aident grandement. Ils me laissent le premier tir, mais s’assurent de nettoyer le devant du filet. C’est une guerre pour chaque pouce», a vanté le gardien des Sénateurs.
 
Jean-Gabriel Pageau et Clarke MacArthur n’ont pas été en mesure de terminer le match. Pageau a quitté la rencontre après avoir bloqué un autre tir de P.K. Subban. Cameron a indiqué que le cas des deux joueurs serait réévalué samedi.
 
Fin de match houleuse - TVA Sports