LNH

Les Rangers en contrôle

Publié | Mis à jour

La recrue Kevin Hayes a compté à 3:14 de la première période de prolongation, procurant une victoire de 2-1 aux Rangers de New York face aux Penguins de Pittsburgh, mercredi.
 
Avec ce gain, la troupe d’Alain Vigneault a pris les devants 3-1 dans ce duel de premier tour dans la Ligue nationale de hockey.

À voir : Sommaire  

Les Penguins feront donc face à l’élimination vendredi soir au Madison Square Garden.
 
Hayes a versé une douche froide sur la foule du Consol Energy Center quand il s’est emparé du retour de lancer de Carl Hagelin. L’Américain de 22 ans a déjoué Marc-André Fleury, étendu de tout son long sur la patinoire, pour récolter le premier but de sa carrière en matchs d’après-saison dans la Ligue nationale de hockey.
 
Sur la séquence décisive, le vétéran Martin St-Louis a obtenu son premier point des présentes séries.
 
Bon départ des Penguins
 
Patric Hornqvist avait ouvert la marque dès les premiers instants du match. Après avoir vu Chris Kunitz gagner sa bataille contre Marc Staal derrière la cage d’Henrik Lundqvist, l’attaquant suédois a redirigé un tir du défenseur Ben Lovejoy, même s’il était étroitement surveillé par
Dan Boyle dans l’enclave. Hornqvist a du même coup inscrit son deuxième filet des éliminatoires, aidé aussi par l’arrière Paul Martin.
 
La réplique des Rangers est venue du bâton de Derick Brassard, qui a touché la cible dans la seconde moitié de la deuxième période.
 
Le Québécois a réussi sa troisième réalisation depuis le début de la danse printanière en poussant la rondelle entre le patin gauche de Fleury et le poteau. Rick Nash et le capitaine Ryan McDonagh ont été ses complices.
 
Une 45e victoire pour Lundqvist
 
Lundqvist a bloqué 22 des 23 tirs auxquels il a fait face pour savourer le 45e succès de sa carrière en séries.
 
À l’autre bout de la patinoire, Fleury n’a pas été mauvais, se dressant notamment devant Nash en fin de troisième. Le gardien québécois a conclu l’affrontement avec 22 arrêts.
 
Les Penguins, incapables d’acheter un lancer en prolongation, ont été blanchis en trois avantages numériques. Les Rangers ont également été impuissants en autant d’attaques massives.
 
Dans la défaite, Sidney Crosby n’a pas inscrit son nom sur la feuille de pointage pour la deuxième fois dans cette confrontation.
 
De son côté, Evgeni Malkin est toujours à la recherche d’un premier point. Les deux joueurs-vedettes ont été limités respectivement à deux et un tirs, mercredi.