LNH

Bettman ne voulait être nulle part ailleurs

Publié | Mis à jour

En dépit de la défaite, l’ambiance a été parfaite lors de ce premier match des séries éliminatoires à Winnipeg depuis 1996, lundi.

Même le commissaire de la Ligue nationale, Gary Bettman, était sur place pour se laisser porter par une marée humaine vêtue de blanc, à l'occasion du troisième affrontement de la série opposant les Jets aux Ducks d'Anaheim.

«Nous sommes ici parce que nous voulions être là», a déclaré Bettman, tel que cité par le site web de la Ligue nationale de hockey.

Le grand patron du circuit était notamment accompagné de son adjoint Bill Daly.

«Il n’y a aucun autre endroit où on voulait être ce soir (lundi)», a repris Bettman.

Avant même la mise au jeu, le commissaire s’attendait à un match exceptionnel.

«Je pense que ce sera une magnifique, émotive et excitante soirée, avait-il lancé, quelque 90 minutes avant le début de la rencontre. Il est possible de sentir l’énergie dans la ville. C’est palpable.»

Le moins qu’on puisse dire, c'est que Bettman n’a pas été déçu. Les partisans des Jets ont fait tournoyer les serviettes, en plus de s’époumoner lors de chacun des buts de l’équipe locale.

À plusieurs occasions, on a fait grimper les décibels!

Défaite en prolongation

Malgré l’énergie de la foule, les Jets ont subi une défaite de 5-4 face aux Ducks en première période de prolongation.

Rickard Rakell a réussi le but décisif en faisant dévier un tir du défenseur François Beauchemin derrière le gardien Ondrej Pavelec.

La série est maintenant menée 3-0 par les Ducks.

Winnipeg vibrera au moins une nouvelle fois au rythme des Jets, mercredi soir.

Après 19 ans d'attente, il fait aucun doute que les amateurs du Manitoba souhaiteraient volontiers que le duel se prolonge jusqu’au sixième match. Celui-ci aurait effectivement lieu au MTS Centre de Winnipeg, dimanche prochain.