Canadiens de Montréal

Weise pousse les Sénateurs au bord du gouffre!

Jean-François Chaumont / Le Journal de Montréal

Publié | Mis à jour

L’attaquant du Canadien de Montréal Dale Weise a ressorti sa baguette magique des séries. Le Manitobain a marqué le but égalisateur en fin de troisième période et celui de la victoire en prolongation dans un gain de 2-1 contre les Sénateurs d’Ottawa, dimanche, au Centre Canadian Tire..

À VOIR : SOMMAIRE

BUT | Subban commet une erreur

BUT | Weise! Weise! Weise!

BUT | Weise tranche en prolongation

«Let's win it all»

Subban frappe le poteau

Karlsson démolit Beaulieu!

Pageau, joueur RAM du match

En l’emportant pour un deuxième match d’affilée en temps supplémentaire, le Tricolore a maintenant les Sénateurs dans les câbles en vertu d’une avance de 3-0 dans cette série.

«On a gagné nos trois rencontres par un seul but. On sait que ce n’est pas terminé, même si nous avons le contrôle, a rappelé le défenseur P.K. Subban. Les Sénateurs ne baisseront pas les bras.»

Pour près de 56 minutes, on croyait que le héros de ce troisième affrontement aurait pour nom Craig Anderson. Appelé en relève à Andrew Hammond, il a bloqué les 36 premiers tirs qu’il a reçus. C’était avant l’entrée en scène de Weise.

De la ruelle à la réalité

Héros du premier duel des séries l’an dernier à Tampa, Weise a renversé la vapeur. En prolongation, il a surpris Anderson d’un tir des poignets précis du côté droit à 8 min 46 s. Torrey Mitchell a obtenu sa deuxième aide de la soirée sur ce jeu.

Il s’agit possiblement d’une simple coïncidence, mais Anderson a été déjoué du côté de sa main droite, l’endroit où il a été blessé cette saison.

«C’est toujours un sentiment magique quand tu marques un but décisif en prolongation, a affirmé Weise. Quand j’étais jeune, j’imaginais exactement ce type de jeu dans la ruelle.»

Encore une fois, les acteurs de soutien du Tricolore ont joué un rôle colossal dans cette victoire. On ne peut en dire autant de l’avantage numérique: le Canadien a été blanchi en six occasions.

Bing, bang, bing!

Les Sénateurs le répétaient depuis les dernières heures. Ils n’abandonneront pas dans cette série et ils joueront avec l’énergie du désespoir. En première période, les favoris locaux ont utilisé cette fameuse énergie. Ils ont donné le ton à cette troisième rencontre avec de nombreuses mises en échec.

En bon capitaine, Erik Karlsson a montré l’exemple dans un département qui n’est pas le sien en temps normal. Mark Borowiecki a aussi sonné le défenseur Tom Gilbert avec un percutant coup d’épaule.

Les «Sens» ont aussi ouvert le pointage pour une troisième fois d’affilée. Clarke MacArthur a déjoué Carey Price pour marquer son deuxième but. Mark Stone a obtenu une aide.

Quelques minutes plus tard, le Tricolore a passé à quelques centimètres de créer l’égalité, mais le tir de P.K. Subban a heurté le poteau lors d’un avantage numérique.

Des tirs, pas de but

Si les Sénateurs ont dicté le jeu en première, ce fut au tour du Canadien d’imposer le rythme en deuxième. Plus éveillé, il a bombardé Anderson de 19 tirs lors de cette période médiane. Ce n’était toutefois pas assez pour battre le gardien américain.

Sur le plan de la robustesse, Karlsson a renversé Nathan Beaulieu qui venait de saisir une passe de Tom Gilbert au centre de sa ligne bleue.

Le Tricolore a trouvé une brèche dans l’armure d’Anderson avec un peu moins de six minutes à jouer en troisième. Weise a bondi sur un retour de Mitchell pour créer l’égalité. Les «Glorieux »ont eu besoin de 36 tirs avant de toucher la cible une première fois.

Weise a eu le dernier mot en prolongation.

Le quatrième match de cette série aura lieu seulement mercredi à Ottawa.