Canadiens

Une blessure salutaire pour Pacioretty

Publié | Mis à jour

Le Canadien de Montréal a atteint son objectif en remportant les deux premiers matchs de sa série contre les Sénateurs d’Ottawa au Centre Bell. La prudence restait toutefois de mise à la veille du troisième duel.

«Les Sénateurs sont à l’aise dans le rôle du négligé, a rappelé l’ailier Max Pacioretty. Ils savent qu’ils peuvent gagner deux matchs dans leur édifice. Ils ont réussi plusieurs remontées cette année. Nous savons qu’ils n’abandonneront pas.»

«C’est une équipe qui a démontré beaucoup de caractère, surtout pendant leur fin de saison. Donc, on ne s’attend pas de les voir abdiquer, bien au contraire, a renchéri l’entraîneur Michel Therrien. On sait que ce sera un bon match. Les deux équipes vont se démener, c’est tout ce que je peux dire. »

Un entraînement optionnel

Avant de sauter dans un autobus en direction de la capitale nationale, le Tricolore a tenu un entraînement optionnel. Les P.K. Subban, Andreï Markov, Tomas Plekanec, Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher faisaient notamment partie des 10 joueurs réguliers qui ont pris congé.

Pacioretty, qui se rétablit d’une mystérieuse blessure au haut du corps, a choisi de sauter sur la glace.

«Je me sens vraiment bien, a-t-il dit. J’étais heureux de voir à quel point j’ai bien réagi après mon premier match. Je disais même aux gars que je devrais prendre une semaine de congé l’an prochain afin de mieux recharger mes batteries. On ne veut pas le dire souvent, mais c’est épuisant, une saison de 82 parties.

«À la fin de l’année, il y avait plusieurs voyages et c’était difficile. Avant ma blessure, je sentais que je ralentissais. Ce n’est pas l’idéal de se retrouver loin de l’action avant le début des séries, mais j’en ai profité pour faire le vide.»

Absent pour le deuxième affrontement de la série en raison d’une blessure au haut du corps, Pierre-Alexandre Parenteau a participé à l’entraînement. Therrien n’était cependant pas trop bavard à son sujet.

«On l’évalue sur une base quotidienne», a mentionné l’entraîneur.

Après cette courte réponse, Therrien s’est fait demander si son ailier droit serait disponible pour la troisième rencontre.

«Je ne sais pas», a-t-il répliqué.

En santé ou non, Parenteau risque fort de jouer le rôle du 13e attaquant.