Canadiens de Montréal

Objectif : bombarder les Sénateurs

Publié | Mis à jour

Plusieurs raisons peuvent expliquer les victoires des Canadiens de Montréal face aux Sénateurs d’Ottawa lors des deux premiers matchs de la série de premier tour de l’Association de l’Est entre les deux équipes.

Carey Price, P.K. Subban, Max Pacioretty, Alex Galchenyuk. Nommez le joueur que vous voulez et vous aurez assurément une partie de la réponse.

Même l’énigmatique Devante Smith-Pelly qui a joué deux excellentes parties pour Michel Therrien.

D’un point de vue statistique, les Canadiens semblent être ceux qui dictent le jeu, qui créent les choses. Et bien souvent, une équipe dans une telle position est récompensée au final.

Dans le premier affrontement, les Sénateurs ont effectué 70 tirs et tentatives de tirs vers le filet de Price. Au final, 33 tirs ont touché le gardien du Tricolore, 21 ont été bloqués et 16 ont raté cage montréalaise. De son côté, le Tricolore a tenté 63 lancers, dont 39 ont été arrêtés par Andrew Hammond, 14 ont été bloqués et 10 ont raté le filet.

Si la formation de l’Ontario a eu légèrement le dessus, les hommes de Michel Therrien ont créé  plus de revirements que les Sénateurs, 10 contre 4. Toutefois, les joueurs du Tricolore ont perdu plus de fois la rondelle sans raison que leurs rivaux, 15 contre 10, avec Andrei Markov en tête (4).

En analysant les chiffres, on pourrait déclarer un match nul pour le premier, si ce n’est du pointage final de 4-3 pour les Canadiens.

Lors de la deuxième rencontre, l’avantage est cependant évident. Le Tricolore a effectué 80 tentatives de tirs (42 tirs, 24 tirs bloques et 14 tirs qui ont manqué le filet) contre 57 pour les Sénateurs; un avantage énorme et indéniable.

Les plus actifs pour le Bleu-Blanc-Rouge ont été Brendan Gallagher (18), P.K. Subban (17) et Jeff Petry (15) lors de ces deux duels.

L’objectif pour les Glorieux sera de continuer de bombarder le filet d’Andrew Hammond ou de tout autre gardien de but qui se trouvera devant la cage des Sénateurs.

Lors des 10 derniers matchs de la saison régulière, les Sénateurs ont vu leur adversaire réussir 60 tentatives de tirs ou plus à trois reprises. Deux des trois fois, la formation ontarienne s’est inclinée. L’autre résultat a été une victoire en prolongation.

Jusqu’à présent, les Canadiens ont réussi ce fait d’armes deux fois.

Ils ont gagné deux fois.