Canadiens de Montréal

Bien peu de rouille

Agence QMI / Jonathan Bernier

Publié | Mis à jour

On ne revient pas de deux semaines d’inactivité sans en ressentir les conséquences. Pourtant, vendredi soir, Max Pacioretty a joué comme s’il ne s’était jamais absenté.

Avec 20 min 22 s de temps d’utilisation, Pacioretty fut l’attaquant qui a vu le plus d’action dans ce match, après Tomas Plekanec.

«La première fut tout de même un peu difficile. J’ai dû chasser les fils d’araignée», a-t-il imagé.

Une fois chose faite, il a inscrit le Canadien au tableau indicateur, nivelant la marque 1-1.

Néanmoins, il s’en est fallu de peu pour qu’il rate cette autre rencontre.

«J’ai obtenu le feu vert des médecins cet après-midi, mais je voulais être certain de bien me sentir pendant la période d’échauffement avant de prendre une décision finale.» - Max Pacioretty

Autant que les partisans du Canadien, ses coéquipiers étaient on ne peut plus heureux de le revoir à leurs côtés.

«C’est toujours plaisant de jouer avec Pacioretty. Il donne de la confiance à tout le monde. Des marqueurs comme lui, il n’y en a pas beaucoup», a vanté David Desharnais, complice des deux premiers buts du Canadien.

«“Patch” a fait une grande différence. Il amène un élément de vitesse à notre formation», a mentionné Carey Price.

La confiance de Mme Béliveau

Pour son geste à l’endroit de Mark Stone lors du premier match, P.K. Subban a essuyé de nombreuses critiques. Quelques fervents partisans se sont portés à sa défense, dont la grande Élise Béliveau.

«J’ai croisé madame Béliveau après la première rencontre et elle m’a dit que j’allais rebondir lors de la deuxième, a raconté Subban lors de l’entrevue d’après-match tenu sur la patinoire. Et ce soir, j’ai vu qu’elle portait mon chandail. C’est la plus belle chose que j’aie vue.»

Il n’y a pas que Mme Béliveau qui a gardé confiance en Subban. Michel Therrien également.

«Je m’attendais à ce que P.K. joue un bon match», a-t-il déclaré lors de son point de presse.

Victime d’une blessure au haut du corps, Pierre-Alexandre Parenteau a raté la rencontre.