LNH

«T'as pas le droit de dire ça!» -Bergeron

Publié | Mis à jour

Dave Cameron n'a pas été sanctionné par la ligue pour ses propos après la rencontre de mercredi, mais Michel Bergeron croit qu'il s'en tire à bon compte.

Appelé à commenter le coup de bâton de P.K. Subban à l'endroit de Mark Stone, l'entraîneur-chef des visiteurs n'a pas mâché ses mots après la défaite de sa troupe face aux Canadiens de Montréal.

«Suspendez-le. Sinon, le jour où leur meilleur joueur sera victime d’un coup de bâton équivalent, donnez-nous qu’un cinq minutes», a-t-il déclaré, conscient que de tels propos pourraient lui valoir une amende.

Or selon l'ex-instructeur de la LNH Michel Bergeron,  la ligue ne tolèrere pas de tels propos. Il doit d'ailleurs s'attendre à recevoir un avertissment de la part des hauts dirigeants.

«T'as pas le droit de dire ça!», a dit Bergy à Dave Morissette en direct après le point de presse des entraîneurs.

«Cameron cherche des réactions, tant de ses joueurs que de la Ligue nationale. Et là il vient de lancer un message. C'est évident qu'il va recevoir un coup de fil de la ligue.»

Subban est-il allé trop loin?

Bien que Subban n'ait pas été suspendu par la ligue pour son geste, est-il allé trop loin en quittant le vestiaire après son expulsion? Notre analyste croit que oui.

«Il pourrait être mis à l'amende encore, a noté Bergeron. Quand t'es expulsé, tu n'as pas le droit de revenir dans le corridor en sous-vêtements pour demander des explications!»

La LNH a toutefois indiqué jeudi qu'aucune autre sanction ne sera appliquée dans ce dossier, heureusement pour Montréal, qui s'est défendu sans Subban pour plus de la moitié du match.

«P.K. le sait que c'était inutile. Desfois, il a de la difficulté à se contrôler.»