LNH

Les Rangers reprennent là où ils avaient laissé

Publié | Mis à jour

Les Rangers ont tenu le coup! Ils ont conservé leur mince avance d’un but pour s’imposer 2-1 devant les Penguins de Pittsburgh dans le premier match de leur série, jeudi, à New York.

Cette rencontre était présentée en direct à TVA Sports.

À voir : Sommaire

Les champions du trophée des Présidents, remis à l’équipe qui termine au sommet du classement général, n’ont pas mis de temps à s’imposer.

Plus vite que son ombre, Derick Brassard a profité d’un généreux retour de Marc-André Fleury dans l’enclave pour ouvrir la marque dès la 28e seconde.

Blanchis à leurs deux premières occasions en supériorité numérique, la troisième fois a été la bonne pour les Rangers. Pendant une pénalité à Blake Comeau plus tard dans l'engagement initial, ils ont doublé leur avance par l’entremise de Ryan McDonagh. Celle-ci s’est finalement avérée suffisante. 

Le capitaine a laissé partir un boulet de canon de la ligne bleue. Fleury était gêné par la présence de Brassard dans l’enclave.

Comeau s’est racheté auprès de ses coéquipiers au deuxième vingt. C'est lui qui a réduit en vain l’écart à 2-1. Il a profité de l’excellent travail de Maxim Lapierre devant Henrik Lundqvist pour déjouer le gardien des favoris de la foule. 

Lundqvist a fini sa soirée de travail avec 24 arrêts, signant la 44e victoire de sa carrière en match d’après-saison.

Fleury se rattrape
 
Après avoir accordé un mauvais but dès les premiers instants de la rencontre, Fleury s’est repris en stoppant un total de 36 rondelles.
 
Mais ce ne fut pas suffisant pour les Penguins, qui n’ont pas gagné en temps réglementaire cette saison face aux Rangers (3-0-1).
 
Pour la première fois depuis 2007, la formation de la Pennsylvanie, privée de plusieurs défenseurs, dont Kristopher Letang, entamait les séries à l’étranger. À l’époque, Sidney Crosby et Evgeni Malkin vivaient leur baptême de la danse printanière.
 
Jeudi, Crosby et Malkin n’ont décoché qu’un lancer chacun. 

Ces deux équipes s'étaient affrontées au deuxième tour l'an dernier. New York l'avait alors emporté en sept matchs. 

La confrontation se poursuivra samedi soir, toujours au Madison Square Garden.