Crédit : AFP

New York Rangers - Pittsburgh

Un mal pour un bien pour Lundqvist

Publié | Mis à jour

Bien malgré lui, le gardien des Rangers de New York Henrik Lundqvist a profité d’une pause de sept semaines au cours de la dernière saison. Il s’agit peut-être d’une bonne chose pour son équipe.

«On va voir, vous me demanderez ça dans deux mois, a commenté Lundqvist, dans une entrevue publiée sur le site web de la Ligue nationale de hockey, cette semaine. Nous espérons jouer longtemps et je suis optimiste que ça peut m’aider.»

Blessé au cou après avoir été atteint par une rondelle, Lundqvist s’est absenté au début du mois de février jusqu’à la fin mars.

Le Suédois est revenu au jeu le 28 mars précisément. Il avait alors accordé quatre buts aux Bruins de Boston. Après ce match plus difficile, Lundqvist a alloué un total de 12 buts en six départs.

Il semble bel et bien prêt à entamer cette série face aux Penguins de Pittsburgh, dès jeudi soir.

L’entraîneur-chef des Rangers Alain Vigneault a indiqué, toujours sur le site de la LNH, qu’il n’a jamais été inquiété pour Lundqvist.

«Tout ce qu’il avait besoin probablement, c’était quelques périodes pour retrouver le rythme», a dit Vigneault.

Talbot, un excellent substitut

Advenant le cas où ça irait vraiment mal pour Lundqvist, les Rangers ont le privilège de compter sur un auxiliaire de luxe devant le filet.

Cam Talbot a conclu la campagne avec un dossier de 21-9-4, une moyenne de buts alloués de 2,21 et un taux d’efficacité de ,926.

L’expérience de Talbot en séries éliminatoires se résume toutefois à un total de 46 minutes réparties sur deux matchs, l’an dernier.

Lundqvist a quant à lui participé à 92 matchs des séries, dont 79 départs, depuis le début de sa carrière dans la LNH.

Reposé, il se sent prêt à dépasser facilement le cap des 100 parties.