LNH

Pas matière à un cinq minutes, selon Therrien

Publié | Mis à jour

En conférence de presse après la victoire de son équipe mercredi, l’entraîneur des Canadiens a tenu un discours complètement à l’opposé de Dave Cameron pour décrire le geste de P.K. Subban contre Mark Stone.

C’était un peu, beaucoup écrit dans le ciel. Michel Therrien ne crucifiera pas un de ses propres joueurs sur la place publique.

«Il méritait une punition, mais je ne crois pas qu’il s’agissait d’un cinq minutes, a mentionné Therrien au sujet de la punition majeure à Subban. Je laisse ça aux arbitres. On a manqué de discipline en deuxième.»

«Comme on dit, c’était un bon coup de hockey de "Sher-Wood", mais pas un coup majeur», a-t-il renchéri.

Subban n’a pas rencontré les médias après la rencontre. Selon les responsables des communications de l’équipe, il avait déjà quitté l’édifice. L’Ontarien a manifesté sa rage quelques minutes après son expulsion lorsqu’il a vu que Stone était de retour au banc des Sénateurs. Les caméras de télévision ont capté Subban dans le corridor menant au vestiaire du Tricolore.

Le sourire de Mitchell

En matinée, Torrey Mitchell a raconté pendant de longues minutes ses souvenirs d’enfance. L’époque où il était un simple partisan du CH. Il se remémorait un match de la finale de l’Est contre les Islanders de New York au Forum, l’année de la dernière conquête de la coupe Stanley en 1993.

Un sourire en coin, le joueur originaire de Greenfield Park disait avoir hâte de vivre son baptême des séries avec l’équipe de sa jeunesse. Mitchell n’a pas manqué son coup à son premier match. Il a marqué le premier but des siens en première période en contournant le filet d’Andrew Hammond.

«Pour vous dire la vérité, j’ai rêvé souvent à un match comme celui de ce soir, a affirmé Mitchell. Je suis originaire d’ici et j’ai toujours voulu jouer pour cette équipe. C’était vraiment spécial, mais c’était juste une rencontre.»

Le calme de Flynn

Dans un autre coin du vestiaire, Brian Flynn gardait les deux pieds sur terre. Auteur d’un but et de deux passes, l’ancien des Sabres de Buffalo a refusé de parler de lui.

«Notre trio a très bien joué et je suis heureux de la victoire, a souligné Flynn. Nous avons bien patiné et nous avons fait des choses simples. Sur mon but et celui de Torrey, c’était le résultat d’un bon échec avant. C’est ça la clé pour nous.»

Jeff Petry, une autre acquisition de Marc Bergevin, a également joué un fort match. Après l’expulsion de Subban, il a formé un bon duo avec Andreï Markov.