LNH

Confrontation de jeunes coqs

Publié | Mis à jour

Mark Stone, Jean-Gabriel Pageau, Mika Zibanejad, Cody Ceci et Curtis Lazar. Tout comme chez les Canadiens de Montréal, le noyau de joueurs âgés de 23 ans et moins est solide du côté des Sénateurs d’Ottawa.

Puisque l’avenir des deux équipes semble assuré, cette deuxième confrontation en trois ans pourrait être la première d’une longue séquence d’affrontements en séries éliminatoires.

«Je n’avais pas vu cela de cet œil, mais c’est effectivement une bonne observation, a affirmé le défenseur Nathan Beaulieu. Je suis persuadé que les deux organisations seront heureuses de comparer leur relève à celle d’une autre formation, pour constater où elle est rendue et avoir une meilleure idée de ce à quoi [on] peut s’attendre d’elle au cours des prochaines années.»

À 22 ans, Beaulieu en sera à ses deuxièmes séries éliminatoires. Étant donné qu’il a gagné ses galons au cours de la saison régulière, son mandat sera fort différent de celui du printemps dernier.

En 2014, il avait fait son entrée dans le sixième match de la série de deuxième tour face aux Bruins de Boston, en remplacement de Douglas Murray. Il avait disputé six des sept duels suivants, dont cinq des six de la série opposant le Canadien aux Rangers de New York.

«Je me sens plus confortable. L’an dernier, j’étais tellement nerveux. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Cette fois, la nervosité s’est transformée en excitation», a souligné Beaulieu.

Une plus grande contribution

Malgré ses 21 ans, Alex Galchenyuk disputera ses troisièmes séries éliminatoires. Après avoir vécu l’élimination lors du premier tour de 2013, l’Américain a vu son entrée dans la danse de 2014 retardée par une blessure à la jambe droite.

Il ne s’est joint à la fête qu’à compter du deuxième match de la finale de l'Association de l'Est contre les Rangers.

Galchenyuk espère que la campagne qui vient de se terminer, la meilleure de sa jeune carrière, pourra se transposer dans les séries.

«La saison fut bonne, mais on arrive à une période de l’année où tout le monde doit en faire plus. Par là, j’entends être plus agressif, plus dynamique et plus affamé près du filet», a-t-il spécifié.

Embarquez dans la fièvre du printemps de la LNH et faites vos prédictions dans le cadre du Pool des séries TVA Sports!