Canadiens de Montréal

Pas de déclarations fracassantes pour Price

Publié | Mis à jour

Carey Price a opté pour la sagesse à l’aube du premier tour des séries contre les Sénateurs d’Ottawa. Jamais il n’a parlé d’un esprit de revanche pour l’élimination de 2013.

Toujours aussi calme devant les médias, Price n’a absolument pas allumé de feu.

«Les Sénateurs ont une bonne équipe, ils jouent vraiment bien depuis les derniers mois, a rappelé l’homme masqué du Canadien de Montréal. Il n’y a pas de doute que cette série représentera un bon défi. Ils méritaient de participer aux séries. Ils sont dans un mode désespéré depuis plusieurs semaines et nous devrons avoir cette même mentalité.»

Bombardé de questions sur Andrew Hammond, sur les Sénateurs, sur ses expériences des dernières séries ou sur sa préparation, Price a respecté sa propre philosophie en se tenant loin des réflecteurs.

Il y a maintenant une certitude après ce premier contact avec les médias du numéro 31: les Sénateurs n’afficheront aucune de ses déclarations sur leur babillard.

«Je garderai la même attitude, a-t-il dit. J’ai une approche assez simple. Je vois ça un tir à la fois et un match à la fois.»

Price se servira-t-il de l’élimination en cinq matchs face aux «Sens» au premier tour des séries de 2013 comme une source de motivation additionnelle?

«Ce n’est pas à propos d’il y a deux ans, je vis dans le présent, a-t-il répliqué. Je me concentre uniquement sur notre prochain match.»

«J’ai confiance en notre équipe, a-t-il poursuivi. Elle possède un bon bagage d’expérience. Plusieurs joueurs ont connu le long parcours de l’an dernier, mais nous avons aussi de nouveaux visages. Les vétérans devront montrer le chemin à suivre. C’est la meilleure période de l’année pour jouer au hockey.»

L’expérience contre l’inexpérience

Âgé de 27 ans, Price est plus vieux de quelques mois seulement d’Hammond. Il y a toutefois un monde de différences entre les deux gardiens sur le plan de l’expérience. Price a gagné une médaille d’or aux Jeux olympiques de Sotchi et il a atteint la finale de l’Est l’an dernier. Il a derrière sa cravate 42 matchs et 2435 minutes d’expérience en séries. Il a aussi connu la douleur de quelques éliminations rapides

Pour Hammond, l’expérience du hockey printanier se résume à quatre matchs avec les Senators de Binghamton en 2014.

Toujours très prudent dans ses analyses, Price a refusé d’identifier ce facteur comme un net avantage.

«Ça dépend des individus. Il y a des joueurs qui carburent à la pression et d’autres non. Je ne me soucie pas de mes rivaux, je me concentre uniquement sur mon jeu. Hammond joue le style des séries depuis déjà plusieurs semaines. Il joue vraiment bien et ses coéquipiers jouent bien devant lui. Les Sénateurs trouvent des façons de gagner. Nous devrons générer beaucoup de trafic devant son filet.»

«Pour ma part, j’ai l’expérience des séries, je sais à quoi m’attendre et je peux mieux gérer mes émotions.»

Le respect des règlements...

Dave Cameron ne sera pas différent des autres entraîneurs de la LNH. Pour battre le Tricolore, il cherchera à déstabiliser Price. Les attaquants des «Sens» n’hésiteront pas à foncer dans sa direction. Le gardien originaire de la Colombie-Britannique est conscient de cette réalité.

«C’est du hockey des séries, a mentionné Price. Il y aura d’immenses attroupements devant les deux filets. Le hockey reste un sport de contacts. J’imagine qu’on me frappera à quelques reprises. Mais, il existe encore des règlements. J’ai confiance qu’on appliquera les règlements.»

Embarquez dans la fièvre du printemps de la LNH et faites vos prédictions dans le cadre du Pool des séries TVA Sports!​