Canadiens de Montréal

Le pari des maires est lancé

Publié | Mis à jour

Les maires Denis Coderre et Jim Watson, à la tête respectivement des villes de Montréal et d’Ottawa, se sont lancé un pari amical quant à l’issue de la série de premier tour éliminatoire opposant le Canadien aux Sénateurs.

Ainsi, l’homme politique qui s’avouera vaincu devra porter le chandail de l’équipe gagnante pendant une semaine. Il devra également faire flotter le drapeau de la formation rivale à l’hôtel de ville durant la même période.

De plus, si Montréal l’emporte, Watson enverra des queues de castor à son homologue. Dans le cas contraire, Coderre remettra de la viande fumée à son vis-à-vis.

En 2013, une initiative semblable avait été prise par Watson et le maire intérimaire de Montréal à cette époque, Michael Applebaum. Les Sénateurs avaient gagné la confrontation en cinq matchs, mais le dirigeant principal de la métropole québécoise n’avait pu respecter son engagement, car il avait été appréhendé pour fraude envers le gouvernement, corruption dans les affaires municipales et abus de confiance.

L’an dernier, le maire Coderre avait aussi fait un pari similaire avec le maire de Boston, Marty Walsh, qui a perdu sa gageure avec la défaite des Bruins en sept matchs.

Rappelons que le drapeau des Rangers de New York a également flotté à l’hôtel de ville de Montréal à la suite de la défaite du Canadien l’an dernier.

Embarquez dans la fièvre du printemps de la LNH et faites vos prédictions dans le cadre du Pool des séries TVA Sports!​ 

Sujets