Canadiens de Montréal

Avantage Montréal... vraiment?

Publié | Mis à jour

Comme on se retrouve. Pour une deuxième fois en trois ans, Canadiens de Montréal et Sénateurs d'Ottawa vont s'affronter au premier tour des séries de l'Association de l'Est.

Le club de la capitale canadienne avait eu le dessus en cinq rencontres en 2013. Comme cette année, les Canadiens étaient alors favoris à titre de champions de section.

L'histoire a tendance à se répéter, mais peut-elle une nouvelle fois tromper les probabilités?

Jetez un coup d'oeil à l'état des forces en vue de cette palpitante série et faites vos prédictions dans le cadre du Pool des séries TVA Sports!

ATTAQUE
En théorie, les Canadiens comptent sur un contingent d’attaquants plus établis que celui des Sénateurs. Ottawa a été plus productif cette saison (2,88 buts par match) que le CH (2,61 buts par match), mais une partie de l’offensive a été générée par des joueurs qu’on n’attendait pas, dont les jeunes Mark Stone et Mike Hoffman.

Mais s’il fallait que Max Pacioretty s’absente pour toute la série à cause de sa blessure au haut du corps... «Patch» compte un but aux deux matchs et sa présence est cruciale pour le salut de l’attaque montréalaise.

AVANTAGE : Canadiens

DÉFENSE
Le duel entre P.K. Subban et Erik Karlsson sera l’un des plus excitants de toutes les séries. Ces deux défenseurs à caractère offensif seront assurément deux candidats pour l’obtention du trophée Norris. Karlsson a terminé au premier rang des marqueurs de la LNH chez les arrières (66 points), six longueurs devant Subban. Sauf qu’accompagné d’Andrei Markov, ce dernier complète LE tandem de défenseurs les plus terrifiant du circuit (110 points).

Hormis ces têtes d’affiche, lot auquel on peut ajouter l’arrière des Sénateurs Marc Méthot, le Tricolore compte sur plus d’éléments stables. Acquis à la date limite des transactions, Jeff Petry est un atout majeur dans la manche de l’entraîneur-chef Michel Therrien.

AVANTAGE : Canadiens

GARDIENS
En connaissant l’improbable réussite d’Andrew Hammond, c’est presque déchirant de donner l’avantage aux Canadiens, même si aucun autre choix n’est possible au vu de la saison incroyable de Carey Price. Le «Hamburglar» n’a jamais connu les séries de la LNH et, en temps normal, après une séquence de 20 victoires en 24 matchs, un gardien finit par ralentir. Tout ce qui monte redescend...

AVANTAGE : Canadiens

IMPONDÉRABLES
Les Sénateurs sont l’équipe la plus hot de l’heure dans toute la LNH. Le «Hamburglar». La recrue Stone. La maladie incurable du directeur général Bryan Murray. Un réveil de Mike Hoffman, peut-être? Et Jean-Gabriel Pageau, ça vous dit quelque chose?

Le tour de Pageau en séries contre les Canadiens, 2013 - TVA Sports

Au contraire, on blâme les Canadiens d’avoir surfé sur les performances de Price pendant toute la campagne. Avant de terminer avec trois victoires consécutives (dont deux après les trois périodes de temps réglementaire), la Sainte-Flanelle avait significativement ralenti son rythme, enregistrant seulement six gains au mois de mars.

AVANTAGE : Sénateurs