Sénateurs

Hammond blanchit les Rangers

Pierre Durocher

Publié | Mis à jour

Rien ne fonctionnait pour les Sénateurs d’Ottawa, tard en deuxième période. Embouteillés dans leur zone, ils venaient d’écoper d’une pénalité pour avoir eu trop de joueurs sur la patinoire.
 
Ça augurait mal. On pouvait alors se demander si la fin approchait pour cette équipe Cendrillon. C’était mal connaître ces tenaces Sénateurs.

À voir : Sommaire 

Andrew Hammond, d’un geste acrobatique, a volé un but au dangereux Kevin Hayes.
 
Vingt secondes plus tard, les Sénateurs ont inscrit leur premier but de la soirée, celui de Clarke MacArthur, aux dépens d’Henrik Lundqvist.
 
Et une minute plus tard, Kyle Turris a porté la marque à 2-0 sur un but chanceux.
 
Cette séquence illustre parfaitement le genre de fin de saison que connaissent les Sénateurs, qui ont défait les Rangers de New York par la marque de 3-0 jeudi soir au Madison Square Garden pour conserver leurs chances de participer aux séries éliminatoires.
 
«Ce fut un arrêt incroyable de la part d’Andrew, a commenté Turris. Je ne sais pas comment il s’y est pris pour stopper la rondelle.
 
«Puis on est allés à l’autre bout de la patinoire pour marquer deux buts rapides. Je n’ai jamais vu un joueur avoir autant d’impact sur les succès d’une équipe.»
 
Défaite vengée
 
La coqueluche des Sénateurs a porté sa fiche à 19-1-2 depuis qu’il s’est amené à Ottawa.
 
Hammond a effectué 26 arrêts pour signer son troisième jeu blanc. Il a ainsi vengé la défaite de 5-1 que les Rangers lui avaient fait subir le 26 mars.
 
Les Sénateurs devront maintenant remporter leur dernier match samedi après-midi à Philadelphie et espérer que l’une des équipes qu’ils poursuivent encaisse la défaite.
 
Ils sont partis de si loin
 
Il faut rappeler que les Sénateurs accusaient 14 points de retard sur le huitième rang en date du 10 février. S’ils n’avaient pas gaspillé deux points lors de défaites encaissées en bris d’égalité contre les Maple Leafs, ils auraient déjà obtenu leur laissez-passer pour les séries.
 
Assurés de terminer au premier rang du classement général, les Rangers n’avaient rien à gagner face aux Sénateurs. Alain Vigneault avait décidé de ne pas employer Rick Nash, Mats Zuccarello et Marc Staal, qui soignent de légères blessures.
 
Lundqvist a effectué quelques beaux arrêts en troisième période pour garder les Rangers dans le match. Jean-Gabriel Pageau a marqué le troisième but dans un filet désert.
 
Le trophée des Présidents a été présenté au capitaine des Rangers, Ryan McDonagh, avant le match. Les spectateurs se sont mis à scander «We want the Cup».