Canadiens

Une section Dale Weise à Winnipeg!

Publié | Mis à jour

Dale Weise jouera un 251e match dans la Ligue nationale de hockey (LNH), mais un deuxième seulement sur la glace du MTS Centre. Il promet de garder un souvenir plus mémorable qu’à son premier passage dans l’amphithéâtre de sa ville natale.

Le 31 janvier 2014, Weise a joué une première rencontre contre les Jets à Winnipeg. À cette époque, il portait encore les couleurs des Canucks de Vancouver. Il traversait une période assez sombre de sa carrière sous la gouverne du bouillant John Tortorella.

Pour son baptême contre les Jets dans la capitale manitobaine, Weise n’avait fait que sept présences sur la glace pour un minime temps de jeu de 4 min 56 s.

Il avait terminé sa soirée avec un tir, une mise en échec et un dossier de -1. Bref, ce n’est pas exactement le type de rencontre qu’il racontera à ses enfants dans quelques années.

«Ça n’avait pas bien été pour moi, s’est-il rappelé, mercredi, à la veille du match entre les Jets et le Canadien de Montréal. Je ne devais pas participer à la rencontre.

«J’avais appris que je jouais le match seulement en après-midi puisque je remplaçais un attaquant qui était malade. Je marchais dans la ville de Winnipeg quand j’ai reçu un appel pour me dire que je jouais.»

«Deux jours plus tard, je me faisais échanger au Canadien, a-t-il poursuivi en affichant un immense sourire. Maintenant, je peux mieux respirer.

«La date limite des transactions est passée! Je sais que je ne m’en vais pas nulle part. J’aime tellement ça à Montréal. Mon premier match à Winnipeg avec le Canadien sera assurément un meilleur scénario.»

Une section Weise!

Depuis ses débuts avec le CH, Weise a raconté son histoire une dizaine de fois. Plus jeune, il suivait religieusement les activités du Tricolore, l’équipe préférée de son père, Miles.

«Pour mon père, il s’agira de la réalisation d’un rêve de voir son fils porter le chandail du Canadien pour une rencontre chez lui à Winnipeg, a affirmé le numéro 22. Mon père a toujours été un immense partisan du Tricolore, tout comme moi dans ma jeunesse.»

«C’est toujours agréable de revenir à la maison puisque j’aime cette ville, a-t-il continué. Mais, c’est encore plus magique d’y revenir comme un membre du Canadien de Montréal.»

Tradition oblige dans l’Ouest canadien, il y aura encore une fois plusieurs gilets aux couleurs du Bleu-Blanc-Rouge dans les gradins du MTS Centre. Et on risque d’en voir quelques-uns de Weise.

«J’ai acheté vingt billets pour le match, ça, je le sais très bien, a mentionné l’ailier droit. Au total, je crois qu’il y aura environ 150 personnes de mon entourage. Je sais qu’ils ont hâte à cette partie.»

Après l’entraînement du Canadien à Winnipeg, Michel Therrien n’a pas voulu confirmer s’il offrira à Weise le bonheur d’entreprendre la rencontre au sein de la formation partante.

«Michel reste sensible aux petits détails, a dit Weise. Il sait que je viens de Winnipeg. J’aimerais me retrouver sur la glace pour le “Ô Canada”, mais ce n’est pas si important. Je veux surtout les deux points.»

«Ce sont des choses qu’on prend en considération, a répliqué l’entraîneur-chef. Un joueur qui revient chez lui, c’est spécial, surtout avec l’uniforme du Canadien. On s’attend à ce qu’il y ait de l’émotion dans son match et on va en tenir compte.»

Avec ses 28 points (10 buts, 18 passes) en 71 rencontres et un dossier de +21, Weise connaît, et de loin, sa meilleure saison dans la LNH.