LNH

Kessel en a plein son casque

Publié | Mis à jour

Si vous regardez Phil Kessel s’entretenir avec les médias dans la vidéo ci-haut, vous comprendrez que même après l’élimination officielle des Maple Leafs en vue des séries éliminatoires, la tension est à son comble à Toronto.

Cuisiné au sujet de son effort et celui de ses coéquipiers par des journalistes plus qu’insistants, vendredi à l’entraînement après une défaite de 4-1 contre les Sharks de San Jose, Kessel a perdu patience, autant à l’endroit des médias que... son propre entraîneur-chef, Peter Horacek. Indirectement, du moins.

Horacek a souligné un manque de «caractère», d’«éthique de travail» et d’«attitude» après le revers. Quand un reporter l’a signifié à Kessel, la tension a monté d’un cran.

«Nous sommes des professionnels. Nous faisons de notre mieux. Je ne sais pas quoi vous dire de plus là-dessus», a répété Kessel à maintes reprises dans l’entrevue avant le point culminant.

«Je n’ai pas entendu ce que Peter Horacek a dit. Qu’est-ce que vous êtes en train de me dire les gars? Que je ne fournis pas un maximum d’effort?»

«S’il a dit ça, c’est son opinion de l’entraîneur. Pour ma part, je vous ai dit 15 fois que nous sommes des professionnels. Nous fournissons tous l’effort possible. Si tu dis le contraire, c’est que tu es perdu.»

Vivement la fin de cette campagne 2014-2015 pour les Leafs, avant-derniers du classement de l’Association de l’Est.