Canadiens de Montréal

Les Canadiens appuient le hockey féminin

Publié | Mis à jour

Après les Flames de Calgary et les Maple Leafs de Toronto, voilà que quelques années plus tard, le Canadien de Montréal a aussi décidé de s’associer avec une équipe de la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF), jeudi.

Les Stars de Montréal ont ainsi fait leur entrée dans la grande famille du Tricolore.

«Nous vous remercions du plus profond de notre cœur, a lancé d’emblée la gardienne Charline Labonté. Pour nous, c’est tellement un grand jour, un grand pas pour le hockey féminin.»

Le Canadien guidera les Stars – qui pourraient changer de nom– tant sur les plans du marketing, des commanditaires et du développement.

«On veut aussi que les Stars nous aident dans la communauté et durant les camps, notamment via la Fondation des Canadiens de Montréal», a soutenu le président et propriétaire du CH, Geoff Molson.

«On va mettre la machine du Canadien de Montréal derrière les Stars.»

Cette journée, les filles l’attendaient depuis longtemps.

«C’est excitant de dire que le Canadien est derrière nous, a jubilé la capitaine Cathy Chartrand, qui ne dirait pas non à un match au Centre Bell au cours des prochaines années.

«De faire partie d’une famille comme celle-là, c’est “wow”!, s’est pour sa part exprimée l’attaquante Noémie Marin, dont le joueur préféré est Tomas Plekanec. On a de l’aide, ça va être le “fun”, on est enthousiaste.»

«Je suis très heureux pour les filles, a de son côté mentionné l’entraîneur Dany Brunet. Plusieurs attendaient ce moment depuis longtemps. Je pense à Meg Hewings [directrice générale] et Fiona Robinson [relations publiques et promotion].»

À Brossard ou Laval?

Les détails du partenariat ne sont pas finalisés, mais les plus récentes finalistes de la Coupe Clarkson pourraient profiter des infrastructures du Complexe sportif Bell de Brossard ou de la future Place Bell à Laval.

«Si on peut offrir quelque chose tant au niveau organisationnel que structurel qui peuvent les aider à avoir du succès sur la glace et hors glace, on va regarder», a assuré le vice-président exécutif et chef d’exploitation du Canadien, Kevin Gilmore, qui agit comme instructeur de l’équipe féminine de sa fille. Indirectement, ça peut nous rapporter.»

Vers une ligue professionnelle

L’un des objectifs de cette alliance est de permettre aux Stars de respirer un peu mieux financièrement.

«Je ne pouvais pas penser ou même rêver à une meilleure association, a ajouté Labonté. On n’est pas payé pour jouer, c’est la passion qui nous anime.

«La prochaine génération de jeunes filles pourra rêver d’évoluer à un niveau professionnel.»

Le Canadien va mettre à la disposition de la formation féminine son expertise, notamment pour développer des produits dérivés.

«La première journée où on s’est rencontré à Toronto avec Brenda [Andress, la commissaire de la LCHF], pour parler de la nouvelle ligue, on visait le même modèle que la WNBA appuyée par la NBA, a raconté Lisa-Marie Breton-Lebreux, nouvellement retraitée des Stars. On se disait que ce serait fantastique. Mais on manquait de ressources et c’était difficile. Là, on vient de faire un grand pas en avant.»

Pour Andress, un nouveau chapitre vient de s’écrire pour son circuit qui a vu le jour en 2007. «C’est un jour absolument phénoménal pour la ligue. Nous voulons former des rêves et des leaders et ce partenariat répond exactement à cet objectif.»

Développement

Au-delà de l’aspect monétaire, le Tricolore souhaite promouvoir le hockey féminin au Québec, surtout quand on sait que la province ne regorge pas de hockeyeuses comme c’est le cas en Ontario.

«Si on peut profiter de leur marketing pour aider le hockey féminin à grandir au Québec et nous mettre sur la mappe, ce sera fantastique, a souligné Labonté, qui ne participera pas au prochain Championnat du monde. Dans 10 ou 20 ans, je crois que notre sport sera complètement ailleurs».

«On a une responsabilité envers à la communauté. Si on peut aider les filles à pratiquer un sport, à s’intéresser au hockey, ça peut juste nous aider», a conclu Gilmore.