Kovalev vs Pascal

Sergey Kovalev assomme Jean Pascal

Publié | Mis à jour

Complètement décontenancé par la succession de coups s’abattant sur lui, Jean Pascal a dû s’avouer vaincu par K.-O. au huitième round devant Sergey Kovalev, lors du combat de championnat du monde des mi-lourds présenté samedi au Centre Bell.

Ainsi, Kovalev (27-0-1, 24 K.-O.) a conservé ses trois titres, soit ceux de la World Boxing Association, l’International Boxing Federation et l’International Boxing Organization. Il est également devenu l’aspirant obligatoire au monarque du World Boxing Council (WBC), Adonis Stevenson.

Le duel a toutefois rempli les promesses, étant tout sauf un duel défensif. Les deux pugilistes ont échangé les crochets et les jabs tout au long de la soirée, mais à la fin, l’Européen a eu le dernier mot.

Lors de la reprise fatidique, le vainqueur a poursuivi son bon travail amorcé à la fin du septième assaut. Tel un fauve, il s’est rué sur Pascal (29-3-1, 17 K.-O.) pour le frapper avec de larges crochets. Cependant, après avoir ébranlé son opposant près des câbles, Kovalev a chuté et l’officiel a vérifié pour voir s’il pouvait poursuivre. Or, c’était plutôt le Québécois qui était en piteux état, lui dont les jambes vacillaient.

Il n’en fallait pas plus pour que le champion termine le boulot. Il a envoyé son rival le long des cordes et voyant le favori de la foule incapable de riposter aux salves ennemies, l’arbitre Luis Pabon a mis fin aux hostilités.

«Ce fut vraiment un affrontement de qualité, j’ai fait tout mon possible, a commenté le perdant en entrevue au centre de l’arène après sa défaite. Je ne sais pas pourquoi l’officiel a arrêté le combat, car je pouvais continuer. Oui, j’espère avoir un duel-revanche contre Kovalev.»

Pascal en était à son premier combat de championnat du monde depuis le 21 mai 2011, lorsqu’il s’était incliné devant l’Américain Bernard Hopkins par décision unanime pour le titre WBC.

Par la suite, il avait vaincu successivement Aleksy Kuziemski, George Blades et le Montréalais Lucian Bute, avant d’être impliqué dans un face-à-face sans résultat contre Roberto Bolonti, le 6 décembre 2014.

Résultat décevant, spectacle excitant - TVA Sports