Boxe

«Je ne peux pas demander mieux» -Ramsay

Publié | Mis à jour

Lorsque l’arbitre Luis Pabon a mis fin au combat, samedi, c’est tout l’entourage de Jean Pascal qui a encaissé le coup.

Ce sont alors des mois de préparation et de dur labeur qui se sont envolées lorsque le Russe Sergey Kovalev a été proclamé vainqueur.

«C’est décevant pour lui, c’est décevant pour l’équipe. Tout le monde a travaillé très fort», a raconté un Marc Ramsay émotif après le combat.

«Mais on a un boxeur qui a laissé ses trippes, son cœur et ses couilles sur le ring. Comme entraîneur, je ne peux pas demander mieux. Je suis vraiment fier»

Selon Ramsay, le clan Pascal a adopté une mentalité de gagnant en vue de ce combat d’envergure. Il n’était pas question de simplement bien paraître face à un détenteur de trois titres.

«On s’est dit ‘on va essayer de gagner ce combat-là. On va tout faire en notre pouvoir pour gagner. C’est l’attitude qu’on a adoptée», a indiqué Ramsay.

«Être champion de boxe, c’est facile. Être champion de la vie, c’est autre chose. Jean l’a encore prouvé. Je le connais bien, il va appliquer la même attitude à partir de demain.»