Kovalev vs Pascal

Ulysse fils toujours parfait

Agence QMI / Étienne Bouchard

Publié | Mis à jour

Le Québécois Yves Ulysse Junior a savouré une sixième victoire en autant de sorties, samedi, au Centre Bell, liquidant le Barbadien Miguel Antoine par K.-O. au cinquième assaut.

Il s’agissait d’un duel de la carte préliminaire du gala mettant en vedette Jean Pascal et Sergey Kovalev.

En dépit d’un lent départ, le gagnant s’est ressaisi en effectuant plusieurs séries de coups, en route vers un gain relativement facile. Pendant le moment décisif, il a coincé Antoine avant de le toucher avec quelques répliques au visage. Après le compte réglementaire, l’officiel n’a eu d’autre choix que de mettre fin aux hostilités avec moins de 20 secondes à écouler au round.

Le favori de la foule a cependant trimé dur au départ pour triompher, car son vis-à-vis s’est bien débrouillé lors des deux premières reprises. Ulysse Junior s’est mis en marche au troisième assaut, durant lequel il a entre autres atteint la cible à l’aide d’un uppercut.

Par la suite, Ulysse Junior (6-0-0, 4 K.-O.) a envoyé Antoine (17-2-1, 9 K.-O.) deux fois au tapis au cours du quatrième round et a poursuivi son travail de démolition, en route vers son premier triomphe de l’année.

Retour réussi pour Dierry Jean

Le Québécois Dierry Jean a quant à lui décroché une victoire par K.-O. au troisième round aux dépens du Dominicain Carlos Manuel Reyes.

Jean (28-1-0, 20 K.-O.) a ainsi récolté son troisième gain d’affilée et son premier depuis qu’il a pris une pause afin de traiter un problème de consommation d’alcool. Même s’il n’a pas été éclatant au départ, il a eu le dessus sur Reyes (24-4-1, 16 K.-O.), qui ne semblait guère intéressé à échanger des coups.

Après un départ plutôt lent, le pugiliste de la Belle Province a expédié son vis-à-vis au tapis deux fois en peu de temps au dernier assaut de ce face-à-face prévu pour 10 reprises. Ayant reçu une solide réplique au visage, le perdant a choisi de mettre un genou au sol et de forcer l’arbitre à stopper le duel.

Par conséquent, Jean a momentanément remis sa carrière sur la bonne voie, lui dont la seule défaite date du 25 janvier 2014 face à Lamont Peterson.

David Théroux dominant

Le Sorelois David Théroux a eu la vie facile devant ses partisans, liquidant le Polonais Lukasz Janik par K.-O. technique au troisième round dans un duel de poids mi-moyens.

Le boxeur fleurdelisé n’a pas lésiné dans l’arène lors de cet affrontement prévu pour six assauts. Après avoir infligé une coupure au nez de son rival à l’aide de taloches au visage, Théroux (6-0-0, 4 K.-O.) a envoyé celui-ci trois fois au tapis en moins d’une minute, y allant de puissants coups au corps.

D’ailleurs, Janik (12-10-1, 6 K.-O.), qui avait subi la défaite aux mains d’Ulysse Junior et du Canadien Steven Butler à ses deux sorties précédentes, s’est retrouvé au sol à deux occasions en quelques secondes. Par la suite, le gagnant a complété le travail avec une série de répliques sans merci.

Le titre NABF va à Chilemba

Dans un affrontement de 10 assauts, Isaac Chilemba a mis la main sur la ceinture vacante des poids mi-lourds de la North American Boxing Federation en défaisant par décision unanime Vasily Lepikhin à l’occasion d’un des deux combats de la sous-carte présentés sur les ondes du réseau américain HBO.

Malgré ses 6 pi et 3 po lui procurant un avantage au plan de la portée, Lepikhin, une récente acquisition du groupe InterBox qui en était à sa première présence au pays, en a eu pour son argent contre un rival affamé.

Aussi, s’il voulait impressionner le public québécois, ce fut complètement raté. D’ailleurs, le natif de Gelendzhik a invité son vis-à-vis à le frapper durant la septième reprise, tout en demeurant immobile. La foule lui a passé son message en le huant copieusement.

Pendant ce temps, Chilemba (24-2-2, 10 K.-O.) a exprimé le sien en atteignant solidement l’Européen à la mâchoire au deuxième assaut. Le Malawien a récidivé à son retour au centre de l’arène, effectuant cette fois deux uppercuts qui ont touché l’adversaire sans toutefois le secouer sérieusement.

Au sixième round, un bon crochet de droite a ébranlé le Russe, qui a cependant pu retraiter dans son coin au son de la cloche. Il a poursuivi sa domination au neuvième en y allant de plusieurs coups en série au moment où Lepikhin (17-1-0, 9 K.-O.) était coincé.

Victoire peu éclatante pour Mohammedi

Dans un combat de poids mi-lourds passablement terne, le Français Nadjib Mohammedi est venu à bout de l’Américain Lee Junior Campbell par K.-O. au sixième assaut.

Disputant son premier duel sous les ordres de l’entraîneur Abel Sanchez, Mohammedi (38-3-0, 23 K.-O.) n’a toutefois pas épaté la galerie pendant cet affrontement au rythme lent. Il a fallu attendre le cinquième engagement avant de voir un peu d’action, le vainqueur parvenant à frapper son rival avec quelques «jabs» consécutifs le long des câbles.

Au cours de la reprise fatidique, le représentant de l’Hexagone a contraint Lee Junior Campbell (8-2-0, 4 K.-O.) à se placer dans un coin, ce qui lui a permis d’enchaîner avec une séquence de coups incitant l’officiel à stopper l’affrontement avec quelques secondes à faire.

Mikhaylenko l’emporte facilement

Le Russe Dmitry Mikhaylenko est demeuré invaincu chez les professionnels en l’emportant par arrêt de l’arbitre au terme du cinquième round contre le Mexicain Felipe De La Paz.

Davantage reconnu pour la précision de ses coups que pour leur puissance, le vainqueur s’est toutefois mis au travail rapidement durant ce combat de poids mi-moyens qui s’est déroulé devant quelques dizaines de spectateurs. À la fin de l’assaut initial, il a forcé son rival à s’agenouiller grâce à un bon crochet au corps.

Inoffensif pour la majeure partie de l’affrontement, De La Paz (14-4-2, 5 K.-O.) a de nouveau essuyé les répliques de l’Européen, étant atteint solidement au visage tard au troisième engagement. Malgré quelques tentatives pour ralentir le rythme de son adversaire, il a passé le reste du combat le dos aux câbles. Voyant l’absence de réponse aux attaques ennemies, ses hommes de coin ont choisi d’abandonner à mi-chemin du face-à-face.

Mikhaylenko (19-0-0, 8 K.-O.) est par ailleurs pressenti pour affronter prochainement le Montréalais Ulysse Junior.