Kovalev vs Pascal

À VOIR : Pascal K.-O. au 8e round!

Agence QMI et TVA Sports

Publié | Mis à jour

Le Russe Sergey Kovalev a conservé ses ceintures IBF, WBO et WBA des mi-lourds en battant le Québécois Jean Pascal sur K.-O. par arrêt de l'arbitre, samedi au Centre Bell.

Voici les principaux faits saillants de ce choc prévu pour 12 rounds :

Entrée des boxeurs

Au son de la trame sonore de «Rocky IV», l'aspirant fait son entrée dans le ring sous les acclamations de la foule au Centre Bell. C’est la première fois de la soirée que la foule se manifeste si bruyamment, les deux combats de soutien précédents l’ayant fortement déçue.

Puis, c’est au tour du champion d’arriver dans l’arène. Esquissant un petit sourire, il semble faire fi des huées adressées à son endroit.

Le célèbre Michael Buffer est fidèle au rendez-vous et fait la présentation des pugilistes, avant d’y aller de son fameux «Let’s get Ready to Rumble». L’arbitre a un nom plutôt atypique : Luis Pabon.

Round 1

Les deux hommes s’étudient au départ, sans grande surprise. Le Lavallois accroche un peu durant cet assaut marqué par beaucoup d’hésitation des deux côtés. Ça s‘anime un peu lors de la dernière minute; on sent les deux pugilistes prêts. Pascal essaie le grand coup à la fin, sans succès.

Round 2

L’aspirant atteint la cible rapidement, mais la réplique est immédiate. Kovalev tente de coincer son rival le long des câbles. Cependant, le Québécois ne s’en laisse pas imposer et touche le Russe. Cependant, plusieurs longs coups ratent de part et d’autres. Néanmoins, le champion est en avance dans le combat.

Round 3

Deux crochets à la tête de l’ennemi Kovalev font sursauter la foule. Toutefois, celui-ci riposte instantanément et place Pascal en difficulté à plusieurs reprises le long des câbles. Avec quelques secondes à faire, l’aspirant reçoit un compte après avoir encaissé des coups au visage. Un menton solide permet au Québécois de s’en tirer.

Round 4

Retour dans l’arène plutôt cahoteux pour Pascal. Après avoir reçu le compte de l'arbitre au 3e round, Jean Pascal est accueilli par une rafale de coups au début du 4e. Cependant, il n’abandonne pas et après avoir fui un peu son adversaire, il atteint celui-ci à la tête le long des câbles. Le round est marqué par plusieurs attaques, mais on sent Kovalev assez en contrôle.

Round 5

Le public scande le nom de son favori, mais cela n’empêche pas le Russe d’effectuer quelques jabs efficaces. Puis, une série de crochets au corps atteint solidement Pascal. Ce dernier réplique aussitôt avec une combinaison gauche-droite qui fait bondir les gens de leur siège. Jusqu’ici, c’est un combat qui est tout sauf défensif !

Round 6

Pascal semble efficace avec ses crochets, à un point tel où il tente souvent le grand coup. Mais Kovalev est imperturbable et s’en tient à son plan. Il reste méthodique et accroche au besoin. Beaucoup trop de coups larges, cependant, du côté du Lavallois, qui connaît malgré tout une autre bonne fin de round.

Round 7

En retard sur la carte de plusieurs, Pascal doit être plus incisif encore. Le rythme est à la baisse dans ce round, surtout à cause des jabs de Kovalev. Avec sa portée, il garde son adversaire à distance et essaie de varier ses coups. Avec moins de 20 secondes à faire, une puissante gauche ébranle le boxeur de la Belle Province. Avantage au champion.

Round 8

Le Russe reprend là où il avait laissé et assène une série de crochets et ébranle son rival, qui peine à se tenir sur ses deux pieds. Puis, il achève le travail en envoyant Pascal le long des câbles. Après une brève pause, il se rue sur celui-ci, incapable de répondre. L’arbitre n’a d’autre choix que de mettre fin à l’affrontement après un dernier crochet de gauche.