Boxe

Pas de combat Pascal-Stevenson

Publié | Mis à jour

Le World Boxing Council (WBC) a annoncé vendredi que, «pour des raisons inconnues», Jean Pascal a signifié à l'organisation par le biais de son agent Greg Leon qu’il ne participera pas au processus éliminatoire en vue d’un combat de championnat des mi-lourds.

Autrement dit, si Pascal l’emporte samedi à Montréal contre le Russe Sergey Kovalev, le Québécois ne fera pas partie de la discussion pour identifier le prochain adversaire de son compatriote Adonis Stevenson, champion de la catégorie.

Si, officiellement, les raisons du désistement de Pascal sont «inconnues», la reporter de la chaîne TVA Sports Nancy Audet a appris auprès d'une source du clan Pascal que le Québécois a refusé de verser une somme d'argent substantielle au WBC pour devenir aspirant obligatoire au titre détenu par Stevenson.

Il faut savoir que Pascal a versé près de 100 000 $ au WBC pour devenir aspirant après sa victoire contre Lucian Bute lors d'un combat éliminatoire, en janvier 2014. Depuis ce temps, Stevenson a refusé de se battre contre Pascal, soulevant l'ire de son rival.

Pascal a longtemps défié Stevenson pour un combat avant d’obtenir une chance de ravir les titres IBF, WBO et WBA (Super) à Kovalev. Advenant une victoire de ce dernier face à Pascal, il obtiendra de facto un rendez-vous avec «Superman» puisqu'il deviendra le champion des mi-lourds du WBC «Diamond».

Stevenson et Pascal sont engagés dans une guerre de mots depuis plusieurs mois sur les réseaux sociaux. L’an dernier, on se souvient qu’ils n’avaient pas réussi à trouver un terrain d’entente pour s’affronter pour la couronne WBC des mi-lourds. Les négociations avaient notamment achoppé au niveau du partage des bourses.

Suivez Nancy Audet sur Twitter