Hockey

Défaite crève-cœur des Stars en finale

Publié | Mis à jour

Les Stars de Montréal ont vu leur saison prendre fin sur une triste note, samedi après-midi à Markham, quand les Blades de Boston ont déjoué Charline Labonté en prolongation pour remporter la finale de la Coupe Clarkson au compte de 3-2.

Dans les faits, la logique a été respectée, puisque la formation américaine avait fini au premier rang du calendrier régulier de la Ligue canadienne de hockey féminin, alors que les Stars s’étaient classées troisièmes.

Pour une deuxième fois en trois ans, Montréal a échappé le titre aux mains de Boston, qui, de son côté, avait été surpris l’an dernier par les Furies de Toronto, également en période supplémentaire.

«Nous sommes déçues, a admis la capitaine Cathy Chartrand, alors qu’elle était dans l’autobus ramenant l’équipe à Montréal. Nous y avons cru jusqu’à la fin. Nous avons tout donné, mais la fin a été un choc pour tout le monde. Tout s’est déroulé si vite.»

Dans une cause perdante, Caroline Ouellette et Emmanuelle Blais ont amassé deux points chacune.

Labonté récompensée

Auteure de deux blanchissages depuis le début de la compétition, Labonté a réalisé 25 arrêts.

«Je suis contente, a mentionné la joueuse par excellence de la compétition. Je crois que j’ai fait mon travail, qui est de donner une chance de gagner à mon équipe à chaque match.

«Par contre, les honneurs individuels ne veulent pas dire grand-chose quand on ne gagne pas la coupe à la fin.»

Les unités spéciales ont joué un rôle important dans la rencontre ultime. La formation québécoise a été blanchie en quatre avantages numériques, en plus de céder deux fois en infériorité.

Mauvaise exécution

Janine Weber a joué les héros à 2:12 de la prolongation en profitant d’une mauvaise sortie de zone des Stars et d’une confusion entre Ouellette et Chartrand, qui se sont toutes deux dirigées vers la même joueuse.

La troupe de Dany Brunet a provoqué un quatrième engagement grâce à Blais à mi-chemin en troisième période. Même si la gardienne Geneviève Lacasse a tenté de plaider que sa rivale avait marqué avec son patin, les arbitres ont accordé le but, car le geste n’était pas intentionnel. Lauriane Rougeau et Ouellette, deux médaillées d’or aux Jeux olympiques de Sotchi, ont mis la table pour Blais.

Quelques minutes plus tard, Kim Deschênes croyait bien avoir compté, mais le filet avait été déplacé avant que le disque ne franchisse la ligne des buts.

«On ne s’est pas laissé frustrer par la décision de l’arbitre, a assuré Chartrand. C’était hors de notre contrôle. On voulait rester concentré.»

Ann-Sophie Bettez, aidée de Ouellette et Blais, avait lancé les hostilités dès la 31e seconde de jeu.

Knight et Decker s’amusent

Toutefois, Hilary Knight, l’une des meilleures hockeyeuses au monde, a été laissée sans surveillance à l’embouchure de la cage des Stars, devenant ainsi la première à tromper la vigilance de Labonté cette semaine.

Au troisième vingt, Brianna Decker a donné les devants aux Blades, qui ont dominé 28-15 au chapitre des lancers. Knight et Decker ont conclu la partie avec deux points.

Lacasse, qui est née à Montréal et qui était membre d’Équipe Canada à Sotchi, a repoussé 13 rondelles.