Canadiens de Montréal

Le triomphe de 1993

Publié | Mis à jour

Le printemps 1993, au centenaire de la Coupe Stanley.

Quand Hollywood vit au rythme du hockey. Quand le meilleur joueur de l'histoire de la LNH, Wayne Gretzky, regarde droit dans les yeux l’un des meilleurs gardiens Patrick Roy. Quand Los Angeles rencontre Montréal, il s’agissait de l'histoire avec un grand H.

Une histoire qui s’est écrite en cinq chapitres.

Le 1er juin, le Forum et le Québec au grand complet sont prêts, mais les Kings aussi. Leur joueur étoile Gretzky a marqué et Los Angeles menait la série 1-0.

Lors du deuxième match, le Tricolore tirait de l'arrière 2-1 en fin de troisième période, mais l’entraîneur Jacques Demers a sorti un lapin de son chapeau. Il avait remarqué que le bâton de Marty McSorley avait une courbe illégale.

Il a ensuite retiré Roy pour un attaquant en plus et le Tricolore a attaqué six contre quatre. Éric Desjardins a joué les héros en prolongation. Il est alors devenu le premier défenseur de l'histoire à réaliser un tour du chapeau en finale de la Coupe Stanley.

Les troisième et quatrième chapitres ont ensuite été titrés de la même façon : John Leclair a marqué deux fois en prolongation pour laisse place à une mise en scène parfaite.

La  Coupe Stanley pouvait être remportée au Forum de Montréal.

Après un but de Paul DiPietro et un de McSorley, Kirk Muller et Stéphane Lebeau ont répliqué avec deux buts en un peu plus d'une minute et on connaît la suite.

Une 24e coupe Stanley pour les Canadiens.