Calgary Flames v Chicago Blackhawks

Crédit : AFP

Transactions 2015

Patrick Sharp se dit perturbé

Publié | Mis à jour

Au centre de plusieurs racontars, l’attaquant des Blackhawks de Chicago se dit perturbé par les temps qui courent.

Non seulement l’attaquant de 33 ans est-il mêlé à des rumeurs de transactions – notamment avec les Capitals de Washington -, des ouï-dire envahissent sa vie privée. Il pense même entamer des procédures légales.

«On entend toujours dire des choses au sujet des gens. N’importe qui peut écrire quelque chose à son clavier et s’en tirer à bon compte», a dit Sharp.

«C’est risible et comique, mais lorsque les rumeurs affectent ta famille, lorsque tu as deux filles à la maison et lorsque tes parents te téléphonent à ce sujet, ça devient insupportable.»

À en croire le numéro 10, toutes les distractions trouble sa concentration sur la glace, lui qui n’a que deux points à ses 15 derniers matchs.

«C’est tout lié ensemble.»

Parmi les bobards qui ont récemment circulé dans l’entourage de l’équipe,  l’une veut que des joueurs en soient venus aux coups dans vestiaire des Blackhawks. Les joueurs ont démenti avec véhémence ces informations.

«L’équipe est tissée serrée comme jamais je ne l’ai vue, a indiqué le défenseur Brent Seabrook au Chicago Sun-Times. Il ne se passe rien dans notre vestiaire. Nous sommes un groupe uni et nous nous soutenons.»