LHJMQ

Carozza sauve les meubles

Publié | Mis à jour

Les Remparts de Québec ont prouvé que leur léthargie offensive n’était que passagère, vendredi soir, mais pas leurs carences en défensive.

À voir : Sommaire

Un gardien sonné

Duclair contourne tout le monde

Généreux par moments, les Diables rouges l’ont finalement emporté 6-5 au Colisée Pepsi sur un but de Massimo Carozza en prolongation, aux dépens des Screaming Eagles du Cap-Breton

Carozza, avec son deuxième de la soirée, a effectué une montée à l’emporte-pièce avant de déjouer le gardien auxiliaire Miguel Sullivan d’un tir des poignets précis dans la lucarne à 2:15 de la prolongation, guidant les siens vers leur premier gain en trois sorties.

«C’est sans doute le plus important but que j’aie marqué chez les juniors, a claironné le héros du jour. Il n’y avait pas de panique dans le vestiaire parce qu’on n’avait pas marqué. Faut cependant travailler sur certaines choses en défensive.»

Vladimir Tkachev a profité d’un jeu de puissance pour inscrire les Remparts au tableau tôt en deuxième, après avoir atteint le poteau en échappée pendant la période précédente. Le filet a permis aux Québécois de toucher la cible pour la première fois en 159 min 23 s, 26 secondes de plus que la précédente marque établie en 2011-2012.

Sueurs froides

Après deux périodes où l’avantage était tantôt d’un côté, tantôt de l’autre, les Remparts se sont forgé une avance de 4-2, avant que les Eagles renaissent de leurs cendres dans une avalanche de buts au troisième engagement, ce qui en a fait suer plusieurs, à commencer par l’entraîneur Philippe Boucher.

«Ça faisait un bon bout qu’on avait le match sous contrôle, mais on a failli l’échapper à la fin, a noté le grand manitou des Remparts, qualifiant la période médiane de l’une des meilleures de ce calendrier.

«Il y a beaucoup de positif ce soir, sauf que tu ne peux pas laisser aller une équipe comme ça quand elle est dans les câbles. Défensivement, on n’a pas été si pire, mais dès qu’on faisait une petite erreur, ils nous le faisaient payer.»

Artisan de ce triomphe avec deux buts et une aide, Anthony Duclair convenait aussi qu’il y avait une leçon à tirer de cet épisode.

«On n’était pas stressés du fait qu’on ne marquait pas, puisqu’on est assez offensifs, mais faut jouer 60 minutes et on ne peut pas laisser des équipes revenir de même», a résumé le patineur de 19 ans.

En vitesse

Blessés, Adam Erne et Nikolas Brouillard ont raté la rencontre, de même que Zachery Moody et Olivier Thibodeau, en santé ceux-là. Zachary Fucale est devenu hier le 11e gardien seulement depuis la création de la LHJMQ à participer à 200 parties.