Canadiens de Montréal

Smith-Pelly a-t-il sa place sur le 2e trio?

Publié | Mis à jour

Jiri Sekac parti à Anaheim, que faire avec la récente prise des Canadiens de Montréal, Devante Smith-Pelly?

Un droitier qui souhaite être employé à sa position naturelle, l’ailier de 22 ans pourrait-il connaître du succès sur l’une des deux premières unités d’attaque?

«Sur le deuxième trio, je mettrais Alex Galchenyuk à gauche, Tomas Plekanec au centre et Smith-Pelly à droite», a indiqué l’analyste de hockey et ancien recruteur des Ducks, Alain Chainey.

La réintégration de l’attaquant Pierre-Alexandre Parenteau - qui a souffert des effets récurrents d’une commotion cérébrale - étant imprévisible, l’utilisation de Smith-Pelly sur un trio offensif pourrait s’avérer intéressante pour Michel Therrien.

«Therrien évaluera Smith-Pelly tout en regardant où Parenteau peut s’ajuster.  Reste que c’est une bonne acquisition. J’en suis convaincu et ça ajoute beaucoup de profondeur aux Canadiens», note Chainey.

«Eller est perdu»

Par ailleurs, sur l’échiquier de Chainey, il ne fait pas l’ombre d’un doute que Lars Eller n’est pas à sa place à l’aile.

«Je réinsère Eller au centre. Pourquoi? Je l’ai regardé jouer à l’aile. Il est complètement perdu!»

S’il n’a pas de bons mots pour le Danois, il ne tarit pas d’éloges à l’endroit de Jacob de la Rose.

«Il est impressionnant de par sa maturité à un jeune âge.»