Sports amateurs

Un autre grand coup d’Alex Harvey?

Alain Bergeron / Le Journal de Québec

Publié | Mis à jour

Fraîchement sacré vice-champion du monde, le sprinteur Alex Harvey dévoilera maintenant l’autre moitié de sa personnalité. Place au spécialiste des longues distances!

Le Québécois s’attaquera au skiathlon de 30 kilomètres des championnats mondiaux de ski de fond, samedi à Falun, une course pour les gros moteurs qui devront enfiler 15 km de style classique et 15 km en style libre. S’il a acquis une notoriété au sprint individuel de jeudi, Harvey nous a avoué après son entraînement de vendredi qu’il ne pourra appliquer qu’une partie de ce coup d’éclat dans le long exercice de samedi.

«Je sais que si le scénario se termine au sprint, ça peut bien me convenir et ça me donne une carte de plus dans mon jeu. L’an passé, on avait été quatre gars à se détacher et le rythme avait été soutenu du début à la fin. Ça avait bien fonctionné pour moi. Et ça aussi, ça peut être une bonne carte à jouer», évoque le skieur de 26 ans, en souvenir de sa victoire à une épreuve identique de 30 km, le 15 mars 2014, sur ce même parcours de Falun.

Sundby et Richardsson absents

Le peloton s’élancera amputé de deux grosses pointures, à commencer par le Norvégien Martin Johnsrud Sundby. Grippé, le meneur au classement général de la Coupe du monde a déjà annoncé qu’il fallait l’oublier.

«J’espère avoir l’occasion de participer à au moins une épreuve à Falun», a exprimé celui qui aurait été hautement considéré pour cette course.

Le Suédois Daniel Richardsson, 13e au cumulatif de la Coupe du monde, aurait également déclaré forfait.

Attaquer tôt?

Alex Harvey sait trop bien que ces deux absences n’altèreront pas considérablement le niveau de course. L’idée de provoquer un grand coup tôt dans la course n’est pas gage de succès.

«C’est clair que je ne pourrai pas faire ça tout seul. Il faudra voir s’il y en a d’autres qui peuvent travailler avec moi. Mais je sais qu’il y en a quelques-uns à considérer, comme Dario Cologna, le Suédois Olsson (Johan) et le Russe Belov (Evgeniy).»

La course s’ébranlera à 8 h 30, heure du Québec.