Canadiens de Montréal

De la compassion pour Tokarski

Publié | Mis à jour

Il y avait un discours assez unanime dans le vestiaire du Canadien après cette défaite de 4-2 contre les Sénateurs. Aux dires de Max Pacioretty, Nathan Beaulieu et Tomas Plekanec, Dustin Tokarski méritait un meilleur sort.

«Je ne connais pas la raison, mais nous ne jouons pas de grands matchs quand Dustin se retrouve devant le filet, a expliqué Beaulieu. Je me sens mal pour lui, il est un de mes bons amis. Il n’a pas gagné depuis un petit moment, mais il n’est pas le responsable.

«Il n’y a pas d’excuses pour notre performance de ce soir (mercredi) contre les Sénateurs, a poursuivi le jeune défenseur. C’est vraiment désolant.»

Auteur de son 27e but de la saison, Pacioretty se sentait également mal pour Tokarski.

«La même histoire se répète trop souvent, nous devons trouver une façon pour marquer plus de buts, a souligné le numéro 67. Nous avons abandonné Ticker trop souvent cette saison et je trouve ça enrageant. Il est un bon gardien, il travaille fort, mais il ne peut réparer nos nombreuses erreurs. Cette défaite revient sur les épaules des joueurs, pas du gardien.»

Aucune récompense

Après des revers de 3-2 contre les Coyotes de l’Arizona et de 4-3 en prolongation contre les Oilers d’Edmonton, Tokarski a encaissé un troisième revers d’affilée contre une autre formation qui ne participera pas aux séries.

«Quand tu sautes sur la glace, tu as toujours comme objectif de gagner le match, a logiquement répondu Tokarski. C’est mon travail. Dernièrement, je passe proche, mais je n’obtiens pas ma récompense.»

Déjoué à trois reprises sur 38 tirs, Tokarski n’a jamais placé le blâme sur ses coéquipiers.

«Le hockey restera toujours un sport d’équipe et je dois faire mon travail, a mentionné Tokarski. Je crois en mes coéquipiers et ils ont aussi la foi en moi. Je préfère dire bravo à l’autre gardien [Andrew Hammond] qui a signé son premier gain dans la LNH à son premier départ.»

Un premier en 65 matchs

Dans la défaite, Beaulieu a marqué son premier but dans la LNH. Il a patienté jusqu’à son 65e match avec le CH pour enfin savourer ce moment. Mais, il n’avait pas trop le cœur à la fête quelques minutes après son but.

«C’est un bon sentiment d’enfin réussir mon premier but, mais j’aurais aimé ça l’obtenir dans une cause gagnante, a-t-il répliqué. Je retiens plus la défaite que mon but.»

Des blessés à la ligne bleue

Déjà privé de Sergeï Gonchar, le CH a perdu une autre pièce de son casse-tête à la défense avec la blessure à l’épaule droite d’Alexeï Emelin. Croisé dans un corridor du Centre Canadian Tire, Emelin avait le bras droit dans une écharpe. Ce n’est pas bon signe...