Canadiens de Montréal

Une défaite et un blessé

Jean-François Chaumont

Publié | Mis à jour

Il ne faut jamais prédire un festin pour les Canadiens de Montréal. Andrew Hammond a écrit un scénario à la Louis Domingue, des Coyotes de l’Arizona, en remportant son premier match dans la Ligue nationale de hockey (LNH) à son départ initial contre le Tricolore, mercredi.
 
Menés par deux joueurs qui portaient les couleurs des Senators de Binghamton il n’y a pas si longtemps, les Sénateurs ont triomphé 4-2 au Centre Canadian Tire.

À VOIR : Sommaire

Emelin chute lourdement

Cage béante ratée par Prust

Pacioretty réplique à la vitesse de l'éclair

Subban en douleur

Mauvais souvenirs pour Eller

Pageau a le numéro des Canadiens

Tokarski ne sait pas où est la rondelle...

1er but de Beaulieu dans la LNH

Rappelé de la Ligue américaine la veille, Jean-Gabriel Pageau a encore une fois fait mal à l’équipe de Michel Therrien. Le petit attaquant a marqué le deuxième but des siens en période médiane. En 23 matchs cette saison dans la grande ligue, il a obtenu deux de ses trois filets contre le Canadien.
 
Mark Stone, qui faisait la navette entre Binghamton et Ottawa l’an dernier, a aussi contribué à la victoire avec un but et deux aides.
 
Cependant, la grande étoile de cette rencontre portait des masques et des jambières. Hammond gardera toujours un bon souvenir de son premier départ dans la LNH. Il a bloqué 42 des 44 tirs du Canadien.
 
Quelques minutes après la rencontre, Therrien ne faisait pas le même constat.
 
«On a joué un match qu’on ne peut pas jouer, a murmuré l’entraîneur-chef. C’est bien beau, obtenir 44 tirs, mais on a donné beaucoup trop de chances de marquer à nos rivaux.»
 
Au vestiaire après 20 secondes
 
Il n’y avait que 20 secondes écoulées au cadran et le Tricolore se retrouvait déjà avec un joueur à l’infirmerie. Après un contact avec Stone, Alexeï Emelin a chuté lourdement sur la bande devant le banc de ses coéquipiers. À la reprise, on a constaté que son bras droit, possiblement son épaule, avait encaissé le coup.
 
Le Canadien devait se résoudre à poursuivre la rencontre avec cinq défenseurs.
 
Réplique immédiate
 
Après 30 minutes sans but, les Sénateurs ont finalement décoincé le pointage. Milan Michalek a bondi sur un généreux retour accordé par Dustin Tokarski pour marquer son 11e but de la saison.
 
Le Canadien a répliqué à la vitesse de la lumière. Exactement huit secondes plus tard, Max Pacioretty a profité d’une savante passe d’Andreï Markov pour s’échapper et battre Hammond d’un tir entre les jambières. Il a finalement fallu 27 tirs aux visiteurs pour déjouer une première fois le troisième gardien de l’organisation des Sénateurs.
 
À la fin du deuxième tiers, Therrien a perdu le souffle deux fois: une première fois quand Pageau a inscrit un but de toute beauté en redirigeant un relais précis d’Erik Karlsson; et une deuxième fois quand P.K. Subban a bloqué un tir de Bobby Ryan. Le défenseur a retraité difficilement au banc des siens pour ensuite se diriger au vestiaire.
 
Le numéro 76 a retrouvé son poste au début de la troisième période, au grand soulagement d’un peu tout le monde. Subban ne patinait toutefois pas avec autant d’aplomb en fin de rencontre.
 
Nathan Beaulieu a marqué son premier but dans la LNH en troisième, mais les Sénateurs ont répliqué avec des buts de Stone et de Kyle Turris. C’était assez pour l’emporter.
 
Le Canadien (37-16-4) renouera avec l’action dès jeudi soir en recevant les Panthers de la Floride.
 
Le directeur général Marc Bergevin a rappelé le défenseur Jarred Tinordi après la rencontre.