Crédit : Errol McGihon/Ottawa Sun

Canadiens de Montréal

«"Cool" de stopper Pacioretty!» - Andrew Hammond

Publié | Mis à jour

Andrew qui? Plusieurs amateurs se sont posé la question durant le match. Le gardien des Sénateurs d’Ottawa a répondu: Hammond, Andrew Hammond.

À son premier départ dans la Ligue nationale de hockey, Hammond, 27 ans, s’est assuré qu’on se rappelle de son nom avec une performance époustouflante, stoppant 42 des 44 lancers dirigés sur lui.

Visiblement, le Canadien avait le mandat de tirer de partout en début de match et le gardien a excellé. Il a notamment stoppé Max Pacioretty, qui s’était amené seul devant lui.

«Il a été fantastique», a vanté le capitaine des Sénateurs, Erik Karlsson. On ne pouvait demander mieux de sa part. Il a fait les arrêts-clés et a bien travaillé autour de son filet également.»

Ses coéquipiers lui ont remis la rondelle du match en guise de souvenir. C’est avec humilité que le héros de la soirée s’est adressé aux médias.

«J’étais un peu nerveux avant le match, mais dès que la rondelle a été déposée, je me suis senti confortable», a-t-il confié.

Sa confiance a grimpé en flèche après son arrêt contre Pacioretty.

«C’était "cool" de stopper un des meilleurs joueurs de la ligue. Je me suis alors dit: "Je suis capable de faire ce travail".»

Calendrier difficile

Les Sénateurs s’accrochent mais une place en séries semble du domaine de l’impossible. Ils se retrouvent à huit points des Bruins de Boston, la dernière équipe dans l’Association de l’Est en position de se qualifier.

Et une difficile portion de calendrier les attend. Ils recevront les Panthers de la Floride, samedi, avant de quitter pour un long voyage dans l’Ouest: cinq matchs en huit soirs contre les Ducks d’Anaheim, les Kings de Los Angeles, les Sharks de San Jose, le Wild du Minnesota et les Jets de Winnipeg.

Karlsson espère que lui et ses coéquipiers sauront tirer des leçons de cette victoire contre le Canadien.

«On doit jouer de la même façon et être plus constant», a-t-il souhaité.

En tout cas, il donne l’exemple, lui qui vient de connaître un quatrième match consécutif avec deux mentions d’aide.

«On joue mieux présentement qu’on l’a fait en début de saison. On crée plus de chances à l’attaque, a-t-il dit. Cela me facilite la tâche et m’aide à amasser des points.»