Hockey

Connor McDavid, véritable «rock star»

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Aussi humble qu’il soit, Connor McDavid est devenue une véritable «rock star» sur patins aux yeux de ses «fans».

Les Otters d’Erie ont même dû embaucher un policier à la retraite afin de servir de garde du corps au jeune joueur pour le reste des voyages de l’équipe cette saison.

Cela témoigne de l’ampleur du phénomène «Connor McDavid».

«C’est un peu fou, a-t-il déclaré lundi. Mais j’imagine que ça vient avec. C’est le "fun" par contre, et ça rend mes journées intéressantes.»

«Intéressantes»? «Chaotiques» serait sans doute un terme plus approprié.

Après la rencontre de lundi à Mississauga, McDavid a mis près de trente minutes à se rendre à l’autobus de son équipe. Une marche depuis le vestiaire adverse qui prend généralement deux minutes.

Il a signé autographe après autographe. Il a posé pour des photos, incluant un cliché avec une équipe de hockey entière. Parfois, il était difficile de le voir à travers cette marée humaine.

Tout cela pour un adolescent qui n’a pas encore joué un seul match dans la Ligue nationale de hockey.

À 18 ans, McDavid est très patient. Il tente d’accommoder tout le monde, si bien qu’il lui a fallu 20 minutes avant d’atteindre son père Brian pour lui donner un câlin d’après-match.

«On s’y habitue un peu, a-t-il commenté. Un match à Mississauga, c’est calme comparativement à une médaille d’or au Championnat du monde de hockey junior.»