Crédit : AFP

Patinage

Des médailles pour les frères Hamelin

Agence QMI et Sportcom

Publié | Mis à jour

Sept Québécois faisaient partie des finales individuelles, dimanche, à la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste de Dresde, en Allemagne. Parmi eux, les frères François et Charles Hamelin ont grimpé sur le podium. Le premier a raflé l’argent au 500 m et le second, le bronze, au 1500 m.

Absentes du podium dans les épreuves individuelles, les Canadiennes se sont bien reprises en remportant la finale du relais 3000 m. Kim Boutin, Kasandra Bradette, Audrey Phaneuf et Marianne St-Gelais ont devancé les Néerlandaises et les Italiennes. Genève Bélanger et Valérie Maltais, qui ont participé aux étapes précédentes de l'épreuve, repartiront elles aussi de l’Allemagne avec une médaille d’or.

«C’était particulier, d’avoir l’impression de disputer une demi-finale en finale. La médaille d’or était plus que possible, mais il ne fallait pas se laisser emporter. Il y avait plus de stress, plus de choses à gérer, a déclaré St-Gelais. Oui, nous avons l’or, mais deux des meilleures équipes n’étaient pas en finale. Nous savourons notre victoire, mais notre objectif est de devancer les Coréennes et les Chinoises.»

En finale du 500 m, François Hamelin a terminé 0,26 seconde derrière le Russe Dmitry Migunov, qui a été le premier à franchir la ligne d’arrivée en stoppant le chrono à 41,066 s. Le Coréen Yoon-Gy Kwak (41,412) a fini troisième.

«Je n’avais pas eu les Coupes du monde auxquelles je m’attendais en Asie, donc je suis vraiment content de mes courses aujourd’hui (dimanche), a mentionné le vice-champion sur 500 m. Un petit déséquilibre m’a peut-être coûté la médaille d’or, mais je suis heureux d’avoir patiné comme je suis capable de le faire. Je suis venu ici pour reprendre confiance en moi et j’ai fait de belles courses.»

Également finaliste sur cette distance, le Montréalais Olivier Jean a été pénalisé et a pris le cinquième rang. Guillaume Bastille a pour sa part été éliminé en ronde de repêchage et a terminé 21e.

Charles Hamelin satisfait

Huit patineurs étaient sur la ligne de départ de la finale masculine du 1500 m, qui a été remportée par le Russe Semen Elistratov (2 min 14,013 s). Le Coréen Seungsoo (2:14,147) a suivi au deuxième rang, tandis que Charles Hamelin (2:14,236) s'est classé troisième.

«Je suis assez satisfait, c’est une troisième place pleinement méritée. J’ai donné tout ce que j’avais. Ceux qui m’ont battu avaient tout simplement plus de jambes que moi, a affirmé le patineur de Sainte-Julie. Dans une finale à huit, l’important est de rester en avant. Personne ne voulait donc aller en arrière, mais j’ai réussi à rester bien placé.»

Avec plusieurs dépassements, la course n’a pas été de tout repos pour les athlètes.

«Ç’a été excitant pour les spectateurs. De mon côté, j’ai peut-être utilisé un petit peu trop d’énergie pour aller à l’avant, mais c’est une course que j’ai appréciée.»

Samuel Girard (2:14,396) a terminé tout juste derrière son coéquipier au quatrième échelon.

Deuxième de la finale B, l’Ontarien Patrick Duffy a quant à lui conclu au 10e rang.

Les Canadiens huitièmes

Au relais 5000 m, les Canadiens ont fini quatrièmes de la finale B et huitièmes au cumulatif. Bastille, Girard, Charles Hamelin, François Hamelin, Jean et Duffy ont été les relayeurs dans les diverses rondes.

Chez les femmes, Maltais, Bélanger et Boutin étaient toutes les trois de la finale A du 1500 m. Elles ont respectivement terminé cinquième, sixième et septième.

Les Coréennes ont réussi un doublé grâce à Suk Hee Shim et Alang Kim. La Chinoise Jiaying Tao a complété le podium.

Au 500 m, Phaneuf, 13e, St-Gelais, 15e, et Bradette, 16e, ont toutes été éliminées en quart de finale.

Les patineurs se rendront maintenant à Erzurum, en Turquie, ville-hôtesse de la prochaine Coupe du monde qui commencera vendredi.