Canadiens de Montréal

L'attaque massive se réveille

Jonathan Bernier

Publié | Mis à jour

Les Canadiens de Montréal ont utilisé une arme qu’ils ont rarement mise à contribution depuis le début de la saison: leur attaque massive.

Trois buts inscrits en autant de supériorités numériques au cours du deuxième vingt ont permis au Tricolore de transformer un déficit de 1-0 en un gain de 6-2 contre les Devils du New Jersey, samedi soir, au Centre Bell.

À voir :

Une double pénalité mineure imposée à Dainius Zubrus en milieu de deuxième période, pour un coup de bâton au visage de P.K. Subban, a donné aux hommes de Michel Therrien l’occasion d’ouvrir les valves.
 
À l’aide d’un tir de la pointe, Andreï Markov a créé l’égalité. Voilé par Brendan Gallagher et Max Pacioretty, Keith Kinkaid n’a rien vu de la trajectoire de la rondelle.
 
Zubrus se trouvait toujours au cachot lorsque Lars Eller a mis fin à une séquence de 14 matchs sans but, 59 secondes plus tard.
 
«Ça fait toujours du bien de contribuer aux succès de l’équipe, a mentionné le Danois. Mais en même temps, on essaie de ne pas trop y penser (à la léthargie).»
 
En fin d’engagement, Tomas Plekanec a fait bouger les cordages pendant qu’un joueur des Devils réfléchissait sur le banc des punitions.
 
Complice de ces trois buts, Subban a rendu possibles les deux derniers en bloquant deux sorties de territoire des Devils.
 
Dire que les joueurs du Canadien n’avaient pas touché la cible avec l’avantage d’un homme au cours des quatre rencontres précédentes.
 
Bon départ, mais...
 
Jusque-là, le Tricolore s’était buté à un gardien en grande forme. Pour une fois qu’il connaissait un bon départ, il a fallu qu’il soit frustré à quelques occasions par Kinkaid. Gallagher, arrêté de justesse à deux reprises par des déplacements désespérés du gardien des Devils, risque de se souvenir de son nom pendant quelque temps.
 
Rien pour ramener la confiance au sein d’une équipe qui peinait à marquer depuis quelques rencontres.
 
Pendant que Kinkaid, à sa 11e présence de la saison devant le filet des Devils, effectuait quelques prouesses, Michael Cammalleri profitait de sa deuxième visite à Montréal depuis son départ pour ouvrir la marque.
 
Weise débloque
 
Jacob Josefson a profité d’un peu de confusion en zone neutre pour redonner un peu d’espoir aux visiteurs en début de troisième période.
 
Une lueur qui a duré neuf minutes. Plekanec, avec son deuxième filet du match, et Dale Weise, avec un doublé, ont provoqué chez Lou Lamoriello et ses hommes une soudaine envie de quitter le Centre Bell.
 
«C’est un soulagement. J’ai raté tellement d’occasions dernièrement. En plus, je me suis fait voler un but à New York», a rappelé Weise, la troisième étoile du match.
 
Grâce à cette victoire, le Canadien a mis un terme à une courte séquence de deux revers. Auteur de 21 arrêts, Carey Price a savouré son 28e gain de la saison.
 
Le Canadien a maintenant rendez-vous avec les Bruins, dimanche soir, à Boston. Il s’agira du quatrième et dernier duel de la campagne entre les deux rivaux. Les Montréalais ont remporté les trois premiers.
 
Mike Weaver, Manny Malhotra et Michaël Bournival étaient de nouveau les trois joueurs laissés de côté par l'entraîneur-chef Michel Therrien.