New England Patriots Head Coach Bill Belichick & Seattle Seahawks Head Coach Pete Carroll Joint Press Conference

Crédit : AFP

Super Bowl XLIX

Patriots ou Seahawks?

Publié | Mis à jour

De nombreux auditeurs ne regardent qu’un match de la NFL dans toute l’année : le Super Bowl.

Pour ces néophytes, il est parfois difficile de choisir une formation à encourager lors du rendez-vous annuel pour la suprématie du football américain.

Voici un guide pour vous aider vous, amateurs d’un soir, à soutenir soit Tom Brady et ses Patriots de la Nouvelle-Angleterre, soit Marshawn Lynch et les Seahawks de Seattle...

En fait, ces arguments ne vous aideront qu’un tout petit peu : le duel Patriots-Seahawks à Phoenix met aux prises les deux meilleures équipes de la NFL et l’affrontement s’annonce serré.

1. SEAHAWKS : la «Legion of Boom»

Les Seahawks de Seattle ont de loin la meilleure défense de la NFL. Leur tertiaire est redoutable : il s’agit de la «Legion of Boom», formée des demi de coins Richard Sherman et Byron Maxwell ainsi que des demis de sûretés Kam Chancellor et Earl Thomas. Si vous croyez au vieux dicton «les défenses gagnent des championnats», alors vous savez sur qui miser. Mais quand vous affrontez Tom Brady...

2. PATRIOTS : le savant fou et son complice

... vous affrontez un des quarts-arrières les plus décorés de l’histoire, dirigé par le génial entraîneur-chef Bill Belichick. Encore plus que les trois bagues du Super Bowl, Brady et Belichick sont tout simplement imprévisibles à l’attaque, ce qui fait leur force. Le tandem a multiplié les jeux surprise en éliminatoires.

3. PATRIOTS : favoris à Vegas... ou presque

Les preneurs aux livres prédisent un match très, très, très serré. Les Patriots sont favoris par une marge d’un point et demi environ sur les sites de paris sportifs.

4. SEAHAWKS : pas des «dégonflés»

Le «Spygate» avait terni la saison 2007 des Patriots, quand le club avait été puni pour avoir filmé les signaux des entraîneurs de la défense des Jets de New York. Cette année, c’est le «Deflate Gate» qui a assombri les éliminatoires des Pats – l’histoire des ballons dégonflés au match contre les Colts d’Indianapolis. Ont-ils triché?

5. SEAHAWKS : «Beast Mode»

Si la «Legion of Boom» est le symbole de la défense des Seahawks, Marshawn Lynch est celui de l’attaque. Vous pouvez aimer ou non le comportement énigmatique, parfois hilarant, parfois irritant du porteur de ballon, ça ne changera rien à sa vie : il va continuer d’empiler les verges par la course et tout détruire sur son passage en «Beast Mode», son surnom.