Super Bowl XLIX

«Rien dans ma performance ne sera dégonflé!» - Katy Perry

Publié | Mis à jour

La chanteuse pop Katy Perry n’a pu s’empêcher de faire allusion au «Deflate Gate» dans sa conférence de presse de jeudi, à trois jours du spectacle de la mi-temps du 49e Super Bowl dont elle est la principale tête d’affiche.
 
«Rien dans ma performance ne sera dégonflé!», a-t-elle lancé avec humour, ce qui a bien fait rire les spectateurs présents.
 
L’artiste américaine, qui a fait sourire les journalistes en se présentant habillée en meneuse de claques, a également fait un clin d’œil à la controverse entourant Marshawn Lynch, le joueur des Seahawks de Seattle qui refuse de répondre aux questions des médias.
 
«Je suis ici seulement pour ne pas recevoir d’amende», a-t-elle blagué, reprenant les mots exacts du porteur de ballon. Celui-ci a fait rager les autorités de la NFL lors de la dernière semaine en utilisant cette même réponse à toutes les questions que lui ont posées les journalistes.
 
Plus sérieusement, la jeune femme a soutenu qu’elle travaillait sur sa prestation depuis plusieurs mois et qu’elle en supervisait tous les aspects, de la musique aux costumes. Elle n’a pas dévoilé quelles chansons elle allait interpréter, mais le tout devrait durer une douzaine de minutes au plus.
 
«Je ne peux contrôler que ma performance, a-t-elle expliqué. Mon objectif est que les gens parlent seulement de la musique le lendemain et non d’ennuis (techniques).»
 
Derrière les Seahawks
 
Sur le plan sportif, Perry a indiqué qu’elle allait encourager les Seahawks de son ami Russell Wilson.
 
La chanteuse de 30 ans a également tenu à démentir la rumeur selon laquelle elle est aurait payé la NFL pour prendre part à l’événement télévisuel le plus regardé au monde.
 
Perry ne sera pas seule sur scène dimanche soir. L’interprète de «Roar» sera accompagnée par le guitariste Lenny Kravitz.
 
Idina Menzel assumera l’interprétation de l’hymne national.
 
Ce spectacle est l’un des plus regardés chaque année, ayant attiré plus de 115 millions de téléspectateurs l'an dernier seulement aux États-Unis. Bruno Mars avait à cette époque mis le feu dans le MetLife Stadium.
 
Au fil des ans, de prestigieuses vedettes internationales, notamment Paul McCartney, les Rolling Stones, Bruce Springsteen, U2 et Madonna, ont participé à cet événement.