New England Patriots Practice

Crédit : AFP

Super Bowl XLIX

Tom Brady a encore soif de victoire

Publié | Mis à jour

Tom Brady a grandi en admirant les exploits du mythique Joe Montana. Dimanche, le quart-arrière des Patriots de la Nouvelle-Angleterre tentera de rejoindre son idole en décrochant une quatrième bague de champion du Super Bowl, une possibilité qui le laisse encore incrédule.

Depuis les débuts du Super Bowl, un seul joueur compte cinq titres, soit l’ancien ailier défensif Charles Haley. Mais dans la confrérie des pivots, seuls Montana, avec les 49ers de San Francisco, et Terry Bradshaw, avec les Steelers de Pittsburgh, ont mis quatre fois la main sur le trophée Vince-Lombardi.

Brady, qui cumule trois sacres, est bien au fait de l’opportunité qui se présente. Malgré ses succès, il peine toujours à réaliser qu’il joue à ce point dans la cour des grands.

«C’est flatteur d’être mentionné dans la même phrase que des grands joueurs que j’ai idolâtrés. Je ne me vois même pas à ce niveau. Je suis un critique très dur envers moi-même. J’ai beaucoup de respect pour ces joueurs et ce qu’ils ont accompli», a-t-il mentionné mercredi.

Une sixième présence

Puisque les joueurs et entraîneurs des Patriots ne sont pas du genre à s’épivarder sur l’impact de leur place dans l’histoire, Brady a vite donné le mérite à ses coéquipiers anciens et actuels.

L’ancien choix de sixième tour, qui a passé dans les mailles des filets des autres organisations, a toutefois admis qu’il n’aurait jamais imaginé un jour amorcer un sixième Super Bowl, un record à sa position.

«Pour moi, ma place dans l’histoire n’a jamais été une source de motivation. J’ai eu la chance d’évoluer avec de bons coéquipiers et d’être bien dirigé par de bons instructeurs. J’aime jouer, et gagner est ma seule motivation.

«Je n’ai toutefois jamais pensé à tout ça dans mes rêves les plus fous», a-t-il ajouté. Mon seul but était de jouer au football dans la rue avec mes amis et des garçons plus âgés que moi pour le plaisir. Je n’ai jamais pensé que je jouerais un jour dans un Super Bowl, encore moins dans six!»

Un héritage à laisser

Même si sa place dans l’histoire est déjà certaine, Brady aimerait s’assurer que ses présents coéquipiers goûteront aussi au triomphe ultime. Au sein de la formation, seul le plaqueur Vince Wilfork est toujours un membre actif de la dernière cuvée championne des Patriots, en 2004.

«Cette équipe a la chance de laisser sa marque. Nous avons une belle occasion de le faire dimanche», a laissé tomber le numéro 12.

Vaincre Russell Wilson

Pour ce faire, ses Patriots devront vaincre la meilleure défensive de la NFL et une attaque menée par un quart-arrière, Russell Wilson, dont le début de carrière présente de frappantes similitudes avec celle de Brady.

Wilson tentera de devenir le premier de sa position à remporter le Super Bowl lors de deux de ses trois premières campagnes. Brady sera à la conquête d’une quatrième bague.

D’une façon ou d’une autre, l’histoire s’écrira.