Tennis

Sharapova veut éviter les appels de son père

Publié | Mis à jour

Maria Sharapova respire la confiance, la force. Elle est sans contredit une championne, mais elle a aussi des craintes.

Après sa convaincante victoire face à Eugenie Bouchard en quarts de finale des Internationaux d’Australie, mardi, la Russe a avoué que son père était en quelque sorte derrière son parcours victorieux.

Au deuxième tour, la numéro 2 mondiale a sauvé deux balles de match contre la Russe Alexandra Panova, 150e mondiale.

À la suite de ce match, Sharapova a reçu un appel peu plaisant de son père, Yuri. Une expérience qu’elle ne voulait pas revivre de sitôt.

«Je ne veux pas recevoir un appel de mon père trop souvent durant un tournoi. J’ai donc intérêt à élever mon jeu d’un cran», a dit Sharapova, esquissant à peine un sourire.

Chose certaine, devant Bouchard, elle a semblé sans complexe.