NFL

«Deflate Gate» : les Patriots demandent des excuses de la NFL

Agence QMI / Stéphane Cadorette

Publié | Mis à jour

Puisqu’il était inévitable que les Patriots de la Nouvelle-Angleterre débarquent en Arizona en vue du 49e Super Bowl en se faisant bombarder de questions sur le scandale des ballons dégonflés, même le grand patron de l’équipe a cru bon de s’en mêler.

Selon le propriétaire Robert Kraft, la NFL risque de se confondre en excuses au terme de l’enquête.

Durant la journée, tandis que les Patriots se trouvaient en plein vol vers l’aéroport de Phoenix, de nouveaux éléments sont venus alimenter le dossier qui monopolise l’attention depuis l’écrasante victoire en finale de conférence face aux Colts d’Indianapolis.

Selon le réseau FOX, la ligue mettrait l’emphase dans son enquête sur un préposé au vestiaire des Patriots, qui se serait emparé de ballons dans le local des arbitres. Une vidéo de l’employé en question serait même disponible, mais personne ne saurait encore si l’employé en question était impliqué dans le dégonflement de ballons.

Fait très rare pour amorcer une semaine du Super Bowl, les Patriots ont contre-attaqué lorsque Kraft a prononcé un monologue de quatre minutes pour défendre son organisation, sans répondre ensuite aux questions.

«Si l’enquête ne permet pas de déterminer définitivement si notre organisation a manipulé les ballons, je m’attends et j’espère que la ligue présentera ses excuses à toute notre équipe et en particulier à Bill Belichick [l’entraîneur] et Tom Brady, pour ce qu’ils ont eu à endurer depuis une semaine», a-t-il pesté.

Pas des menteurs

Dans son allocution, Kraft a indiqué que jamais, dans son association avec Belichick et Brady, il ne s’était senti trahi.

«Ils sont mes hommes. Ils font partie de ma famille. Que ce soit avec Bill ou Tom, nous avons eu plusieurs discussions au fil des ans et je n’ai jamais eu conscience qu’ils m’aient menti. Ça me dérange profondément que leur réputation soit remise en cause», a-t-il affirmé.

Comme il fallait s’y attendre, Kraft a aussi lancé une pointe à l’égard des médias qui ont couvert l’affaire sans ménagement.

«Le discours public a été conditionné par des fuites dans les médias. Je suis déçu de la manière dont cette histoire a été rapportée. Je veux que ce soit clair que je crois inconditionnellement que les Patriots n’ont rien fait qui soit inapproprié.»

Belichick ne parle plus

De son côté, Belichick a suivi en insistant à plusieurs reprises sur le fait qu’il ne répondrait à aucune autre question concernant le «Deflategate» cette semaine.

«J’ai déjà passé beaucoup de temps sur le sujet lors de deux longues conférences de presse. Je veux maintenant me concentrer sur le match de dimanche face aux Seahawks et on va en rester là», a-t-il d’abord déclaré, vêtu de son complet des grandes occasions.

Pressé de répondre au sujet des développements du jour, Belichick a ressorti ses bons vieux classiques.

«Je suis totalement concentré à préparer notre équipe pour affronter les Seahawks», a-t-il répété.