Match des étoiles de la LNH

Voracek et Nash, les anciens Blue Jackets

Agence QMI / Jean-François Chaumont

Publié | Mis à jour

Il n’y a pas si longtemps, Jakub Voracek et Rick Nash portaient les couleurs des Blue Jackets. Ils reviennent chacun à Columbus pour participer au match des étoiles dans des situations enviables.

Partis de l’Ohio, Voracek et Nash font ressurgir de mauvais sentiments pour les fidèles des Blue Jackets. Sous les couleurs des Flyers de Philadelphie, Voracek se retrouve au sommet des marqueurs de la LNH avec 56 points en 52 matchs. Nash, quant à lui, a retrouvé sa touche magique dans l’uniforme des Rangers de New York avec 28 buts, ce qui le place en tête du circuit à égalité avec Tyler Seguin.

«Non, je n’ai plus de rancœur contre les Blue Jackets, a dit Voracek lors de la traditionnelle journée consacrée aux médias. Ils m’ont échangé il y a déjà près de quatre ans. Ça fait longtemps.»

«L’organisation a complètement changé depuis mon départ de Columbus. Ce n’est pas le même entraîneur, ni le même directeur général et il reste seulement deux joueurs de mon époque avec les Jackets : Fedor Tyutin et Jared Boll. Je ne vois pas ça comme une revanche, je suis juste heureux de revenir dans une ville que je connais bien à Columbus.»

À l’image de Voracek, Nash n’a pas voulu créer trop de vagues.

«C’est toujours bizarre et étrange de revenir dans cet aréna sans être un membre des Blue Jackets, a mentionné le premier de classe du repêchage de 2002. J’ai passé 10 ans à Columbus. Je garderai toujours de bons souvenirs de cette ville même si la fin n’était pas celle que je souhaitais.»

Toujours au sommet

À ses six premières saisons dans la LNH, Voracek n’a jamais obtenu une campagne de plus de 70 points. Il a établi son record personnel l’an dernier avec les Flyers en récoltant 62 points en 82 matchs.

En 48 rencontres seulement, le Tchèque de 25 ans se rapproche dangereusement de cette marque. Il a déjà 56 points à son compteur et il se dirige vers une saison de près de 100 points. Il se bat maintenant pour terminer au premier rang du circuit.

«Après 15 matchs, les journalistes me posaient déjà des questions à savoir si je pouvais rester au sommet des marqueurs ou tout près, a rappelé Voracek. Je leur répondais de me reposer la question après 55 matchs. On approche maintenant de cette étape et je me maintiens parmi les meilleurs pointeurs de la LNH. C’est vraiment un bel honneur, mais j’aimerais surtout obtenir plus de victoires avec les Flyers. Je préfèrerais aider mon équipe à se qualifier pour les séries que de gagner le championnat des marqueurs.»

Voracek forme maintenant l’un des duos les plus dangereux de la LNH avec Claude Giroux, un autre participant au match des étoiles.

« Je ne lui donne aucun crédit pour mes succès, a-t-il lancé en éclatant de rire. Non, sérieusement, Claude a un impact majeur, il est l’un des meilleurs centres au monde. »

Une question de patience

Si plusieurs observateurs n’avaient pas prédit une telle éclosion pour Voracek, Nash n’est nullement surpris. L’ailier des Rangers l’a côtoyé durant trois saisons avec les Blue Jackets.

«Je savais que Voracek avait le potentiel pour s’établir comme un attaquant vedette dans cette ligue. Il détenait tous les outils, c’était juste une question de patience et de confiance avec lui.»