Match des étoiles de la LNH

Bergeron, une étoile complète

Agence QMI / Jean-François Chaumont

Publié | Mis à jour

Patrice Bergeron a eu le temps de graver son nom sur la Coupe Stanley et de croquer à deux reprises dans la médaille d’or aux Jeux olympiques avant de recevoir une réelle invitation pour le match des étoiles.

À sa saison recrue avec les Bruins en 2003-2004, Bergeron avait participé à la rencontre des jeunes étoiles dans le cadre des festivités du 54e match des étoiles de la LNH au Minnesota. Onze ans plus tard, il a finalement fait son entrée sur la grande scène à Columbus.

«C’est peut-être un match qui convient moins à des joueurs comme moi, a répondu le centre de 29 ans pour expliquer son absence aux dernières classiques des étoiles. Les partisans regardent plus les attaquants qui sont très offensifs. Ils veulent voir des buts spectaculaires. Je fais partie de plusieurs bonnes équipes à Boston au cours des dernières années. Je suis juste heureux d’obtenir une reconnaissance cette saison.»

«Je veux en profiter le plus possible, je vis ma première expérience à un match des étoiles, a-t-il poursuivi. C’est toujours plaisant de revoir des joueurs avec qui j’ai gagné l’or avec Équipe Canada à Vancouver ou Sotchi. C’est agréable aussi de parler en français avec d’autres Québécois de la LNH.»

Un des meilleurs

Bergeron mène les Bruins cette saison avec une récolte de 32 points (11 buts, 21 aides) en 47 matchs. Son impact ne se lit toutefois pas uniquement sur une feuille de pointage. À travers la LNH, il est reconnu comme l’un des joueurs les plus complets. Il sert souvent d’ombrage au meilleur centre de l’équipe adverse et il est un maître au cercle des mises en jeu.

Jonathan Toews, l’un des deux capitaines à ce match des étoiles, l’a clairement mentionné lors du repêchage de vendredi soir.

«Un des joueurs les plus intelligents et respectés du circuit, Patrice Bergeron», a lancé Toews pour décrire sa sélection.

Le seul représentant des Bruins

Pour une rare fois, les Bruins n’ont pas une imposante délégation au match des étoiles avec un seul joueur présent. Historiquement, Zdeno Chara représentait un choix assuré à la ligne bleue. Ralenti par une blessure à un genou qui l’a tenu loin de la glace pendant six semaines, le géant slovaque n’a pu obtenir une invitation cette saison.

Tuukka Rask, le gagnant du trophée Vézina l’an dernier, a également été boudé. À l’image des Bruins, le Finlandais a connu un lent départ, mais il s’est drôlement replacé depuis quelques semaines.

Bergeron a gravé deux fois son nom sur le trophée Frank-Selke, décerné au meilleur attaquant à caractère défensif. Il a remporté cet honneur en 2012 et 2014.