AFC Championship - Indianapolis Colts v New England Patriots

Crédit : AFP

Super Bowl XLIX

«Je ne suis pas un tricheur» - Brady

Publié | Mis à jour

Comme son entraîneur-chef Bell Belichick, le quart-arrière des Patriots de la Nouvelle-Angleterre Tom Brady a affirmé qu'il n'avait pas eu connaissance que 11 des 12 ballons de son équipe avaient été dégonflés en finale de l'Association américaine.

Répondant aux questions des journalistes jeudi, Brady a dit ne pas avoir modifié la pression des ballons.
 
«Je n’ai pas dégonflé les ballons ou échangé ceux-ci en aucun cas, a-t-il affirmé.
 
«On essaie de comprendre ce qui s'est produit. Je suis aussi surpris que vous.
 
«Je n’ai pas pensé à ça jusqu’à mon réveil lundi alors que j’ai dû répondre à des questions sur les ondes d’une station de radio. C’est la première fois que j’en entendais parler.»
 
Selon le réseau ESPN, 11 des 12 objets ovales manipulés par les Patriots n’auraient pas été suffisamment gonflés. En de telles situations, le ballon est plus facile à lancer et à capter, spécialement sous la pluie, comme ce fut le cas lors de la victoire de 45-7 contre les Colts, permettant à Brady et ses coéquipiers de se qualifier pour le Super Bowl.
 
«Je ne suis pas un tricheur. J'ai toujours suivi les règles. Je crois en l’esprit sportif et je respecte la ligue et tout ce qu’elle essaie de faire pour promouvoir le football et offrir un spectacle compétitif aux amateurs.»
 
Plus tôt cette semaine, la NFL a confirmé mener une enquête à ce sujet.
 
«Je ne sais pas ce qui s’est passé, je n’en ai aucune idée, a poursuivi Brady. J’ai touché aux ballons comme d’habitude avant chaque partie et je n’ai rien remarqué d’anormal.
 
«Les membres de notre personnel à l’équipement ont fait un excellent boulot pour mouler les ballons. Ils ont un processus à respecter. Quand je les ai pris, pour moi, à ce moment-là, ils étaient parfaits. Ensuite, je ne veux pas que personne d’autre ne les manipule, je ne veux qu’on les frotte, qu’on y ajoute de l’air ou en enlève. Selon moi, ils étaient sans reproche et c’est ce que je souhaite quand je me retrouve sur le terrain.»
 
Belichick s'en lave les mains
 
L’entraîneur-chef des Patriots, Bill Belichick, ne savait pas non plus que la pression d’air des ballons aurait été inférieure de 2 lb à ce qui est habituellement exigé.
 
C’est du moins ce qu’il a déclaré quelques heures avant le point de presse de Brady.
 
«J’ai été choqué d’apprendre la nouvelle et je ne savais pas, a-t-il soutenu. Dans toute ma carrière, je n’ai jamais parlé à un joueur ou à un membre de mon personnel à propos de la pression d’air des ballons.»
 
Le taciturne pilote de 62 ans a affirmé qu’il a pris connaissance de la situation lundi seulement.
 
Au nom des Patriots, Belichick a indiqué que le club coopère «complètement et rapidement» avec la NFL dans l’enquête.