En route vers le Super Bowl

«Deflate Gate» : Belichick ne savait rien

Publié | Mis à jour

L’entraîneur-chef des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, Bill Belichick, a pris la parole au sujet de la controverse des ballons dégonflés, jeudi en conférence de presse.

Belichick a assuré qu’il ne savait pas que 11 des 12 ballons des Patriots n’étaient pas réglementaires dans leur victoire de 45-7 contre les Colts d’Indianapolis en finale de l’Association américaine, dimanche dernier.

Le taciturne pilote de 62 ans a affirmé qu’il a pris connaissance de la situation lundi seulement.

«J’ai été choqué d’apprendre la nouvelle et je ne savais pas, a-t-il déclaré. Dans toute ma carrière, je n’ai jamais parlé à un joueur ou à un membre de mon personnel à propos de la pression d’air des ballons.»

Au nom des Patriots, Belichick a indiqué que le club coopère «complètement et rapidement» avec la NFL dans l’enquête.

Au bout du compte, il est plausible que l’attention se tourne vers le quart-arrière Tom Brady, le joueur des Patriots qui a probablement le plus profité du fait que les ballons de la rencontre étaient dégonflés.

«Parlez à Tom. Les ballons sont de ses affaires», a commenté Belichick.

Tim Hasselbeck, ancien quart-arrière de la NFL et actuel analyste pour ESPN, note qu’effectivement, les interrogations sur l’équipement devraient être dirigées vers Brady et le personnel de la gestion d’équipement.

Brady devait rencontrer les médias à 16h le même jour.