Match des étoiles de la LNH

Cinq Québécois parmi les étoiles

Publié | Mis à jour

Mis à part la célèbre mascotte Youppi!, le Québec est représenté au week-end des étoiles de la Ligue nationale de hockey par cinq joueurs, dont trois gardiens.

Coup d’œil sur les meilleurs hockeyeurs originaires de la province:

Patrice Bergeron (Bruins de Boston)

Extraordinaire leader avec les Bruins de Boston, Patrice Bergeron sait tout faire sur la patinoire. Responsable défensivement, l’athlète de L’Ancienne-Lorette excelle aussi dans le cercle des mises en jeu. S’ajoutent des statistiques à l’attaque particulièrement intéressantes depuis le début de la saison. Il a effectivement récolté 32 points à ses 46 premiers matchs, présentant un différentiel de plus-7.

Corey Crawford (Blackhawks de Chicago)

Élu par le vote du public, le gardien Corey Crawford fait certainement partie des meilleurs de sa profession, lui qui défend le filet des puissants Blackhawks de Chicago. En marge de ce match des étoiles, le populaire athlète originaire de Châteauguay a totalisé 1,1 million de votes, soit environ 300 000 de plus que Carey Price, du Canadien de Montréal, son plus proche poursuivant.

Jonathan Drouin (Lightning de Tampa Bay)

À 19 ans, la recrue du Lightning de Tampa Bay Jonathan Drouin aura le privilège d’être à Columbus, faisant partie des six jeunes joueurs invités à participer au concours d’habiletés, samedi. Il a ainsi un statut semblable à l’attaquant Jiri Sekac, du Canadien. Depuis le début de la saison, Drouin a participé à 37 parties. L’athlète natif des Laurentides a inscrit 18 points, dont deux buts.

Marc-André Fleury (Penguins de Pittsburgh)

Il aurait été illogique, selon plusieurs, que Marc-André Fleury ne soit pas présent au week-end des étoiles. Or, des blessures à Jimmy Howard, des Red Wings de Detroit, et Pekka Rinne, des Predators de Nashville, ont finalement permis d’éviter cette supposée injustice. Parmi ses statistiques, le gardien de Sorel-Tracy a présenté un taux d’efficacité de ,921.

Roberto Luongo (Panthers de la Floride)

Souvent blâmé à Vancouver au cours des dernières années, Roberto Luongo prouve, avec les Panthers de la Floride, qu’il appartient toujours à l’élite. En 36 matchs, l’athlète originaire de l’arrondissement de Saint-Léonard à Montréal a maintenu une moyenne de buts alloués de 2,32 et un taux d’efficacité de ,923. Il est surtout la raison principale pour laquelle les Panthers se battent pour une participation aux séries éliminatoires.