Crédit : QMI Agency

Sénateurs

Murray veut défier les pronostics

Publié | Mis à jour

Même si son équipe se retrouve à 10 points d’une participation aux séries éliminatoires, le directeur général des Sénateurs d’Ottawa, Bryan Murray, n’est pas prêt à jeter l’éponge.

«Ce serait difficile de faire ça, a déclaré Murray en entrevue à la station radiophonique TSN1200, lundi. Je ne veux jamais me rendre là, je ne veux jamais envoyer ce genre de message. C’est facile pour les gens qui sont à l’extérieur de notre organisation. Mais pas quand vous êtes à l’intérieur et que vous tentez de bâtir votre crédibilité, que vous voulez passer un message et que vous souhaitez aspirer aux grands honneurs.»

Pour l’instant, par contre, les Sénateurs sont plus près d’être des aspirants à la loterie du repêchage...

«J’ai le sentiment que nous devrions être à deux ou trois points d’une place aux séries, a commenté Murray. Nous avons bousillé certaines avances et nous ne jouions pas très bien en début de saison. Mais nous sommes toujours en lice.

«Dix points c’est beaucoup, je sais. Mais je crois que si nous connaissons une bonne séquence, nous pouvons combler l’écart. Nous avons quelques séries de deux matchs en deux soirs, et des équipes qui sont devant nous au classement vont perdre.»

Améliorer l’équipe

En prévision d’une éventuelle course aux séries, Murray affirme qu’il tentera d’améliorer encore son club d’ici la date limite des transactions, le 2 mars prochain.

«Nous devons ajouter un autre attaquant capable de jouer dans le top 6. Bobby Ryan, c’est un joueur qui mérite sa place parmi les six premiers. Nous avons besoin d’un autre attaquant de ce genre. Cela permettra à l’un de nos jeunes d’avoir moins de pression et cela aidera l’équipe.»

Le directeur général cherche un joueur dont le contrat expire, mais qui serait enclin à demeurer avec les Sénateurs à la fin de la saison. Il est prêt à se départir d’un hockeyeur de talent, mais pas de son gardien Craig Anderson.

«Pourquoi est-ce que je ferais cela en ce moment? Si vous n’avez pas un bon gardien de but dans cette ligue, vous n’avez rien. Nous le savons tous. Anderson n’ira nulle part ailleurs qu’à Ottawa.»