Canadiens de Montréal

Beaulieu a fait sa place

Publié | Mis à jour

Il aura fallu un peu de temps, mais le jeune défenseur Nathan Beaulieu est vraiment en train de faire sa niche chez le Canadien de Montréal. Pas seulement avec ses performances sur la glace, mais aussi avec les partisans et ses coéquipiers.

Lors de la Pratique Provigo, Beaulieu s’est amusé à jouer à l’animateur de foule afin de déterminer quel partisan était le plus bruyant, alors que ses coéquipiers avaient déjà commencé à entrer au vestiaire. Il est facile d’imaginer qu’une telle scène n’aurait pas eu lieu l’an passé ou même au début de la présente saison.

«Est-ce que je suis plus dans mon élément? Oui, je me sens plus à l’aise», a admis l’arrière de 22 ans.

Lorsqu’on lui fait remarquer qu’il avait des airs de «showman», Beaulieu a esquissé un sourire et s’est contenté de répondre un «Ouais!», amusé.

Il avait également l’étoffe d’un vétéran lorsqu’il a rencontré les partisans dans le cadre de l’inauguration de la patinoire communautaire du Canadien, lundi

La différence, c’est qu’il sent maintenant qu’il fait vraiment partie de l’équipe.

«Le fait d’être entouré des mêmes gars tout le temps, ça aide. Une fois que les liens se soudent et que tu te sens à l’aise, ils deviennent tous des frères. Parfois, quand tu es un peu à l’écart, que tu es nerveux, tu peux être un peu intimidé, mais maintenant, ils sont super bons avec moi, alors je suis vraiment plus à l’aise avec eux.»

Déclic à Hamilton

Pour ce qui est de la confiance qu’il a sur la glace, elle est due à son passage à Hamilton, en novembre dernier.

«Je sens que c’est le jour et la nuit par rapport au début de l’année. Je pensais que j’étais prêt, mais je ne jouais pas mon jeu. Le fait d’être rétrogradé m’a un peu fait ouvrir les yeux sur ce que je devais faire. Maintenant que je suis de retour avec le grand club, les entraîneurs me font grandement confiance et m’ont offert de belles occasions. Je sens que mon jeu prend forme comme ils le veulent», a conclu Beaulieu.