Crédit : Getty Images/AFP

En route vers le Super Bowl

Les Seahawks : un doublé historique???

Les Seahawks : un doublé historique???

Charles-Antoine Sinotte

Publié 16 janvier 2015
Mis à jour 16 janvier 2015

Jamais, dans l’histoire de la NFL,  il ne s’est passé plus de 10 saisons sans qu’une équipe remporte 2 Super Bowl consécutifs.

Les Patriots de 2003-2004 et 2004-2005, 4 ans après que Bill Belichik ait succédé à Pete Carroll comme entraîneur-chef,  légitimaient leur dynastie en devenant la première équipe, depuis les Broncos de 1997 et 1998, à répéter l’exploit.

Trois équipes ont réussi l’exploit dans les années 90 : les 49ers, les Cowboys et  les Broncos, contre une seule dans les années 2000,  et évidemment aucune dans la présente décennie.

Il devient de plus en plus complexe de réaliser cet accomplissement.  Premièrement, l’ère des agents libres rend la tâche difficile, puisqu’année après année,  l’équipe championne perd des morceaux clés; ses joueurs étant sous les projecteurs pendant 3 ou 4 semaines supplémentaires. Chaque année, certains joueurs émergent en éliminatoire et vont ensuite se chercher de gros contrats ailleurs.

De plus, comme la plupart des ligues professionnelles, la NFL se rajeunit. Les moyennes d’âge des équipes baissent constamment. Le succès au repêchage devient donc crucial; non seulement pour performer rapidement avec de jeunes joueurs, mais également pour contrer les effets du marché des joueurs autonomes.

Finalement, l’équipe titrée devient la cible de tous ses adversaires l’année suivante. Par fierté, tous veulent battre les champions. La NFL a d’ailleurs un calendrier tenant compte des résultats de la saison précédente. C’est donc dire qu’une équipe performante une saison se voit imposer un calendrier corsé l’année suivante.

Preuve des difficultés des champions en titre lors de la saison suivante, les Seahawks sont devenus, samedi dernier, la première équipe championne, depuis 2005,  à remporter  un match éliminatoire la saison suivante.

La meilleure opportunité depuis 2004-2005 ?

Aucun champion du Lombardi ne s’est donc rendu en finale d’Association la saison suivante, depuis les Pats de 2004-2005.

Les  Seahawks forment l’équipe la plus complète du carré d’As et ont une chance en or de répéter l’exploit.

Après avoir tout raflé en 2013-2014, les Seahawks ont réussi à conserver pratiquement tous leurs joueurs d’impact,  suite au marché des agents libres. Seuls les joueurs de ligne défensive, Red Bryant et Chris Clemons ainsi que le receveur Golden Tate, ont trouvé preneur ailleurs.

Ces pertes n’ont pas été trop dévastatrices. Le noyau de l’équipe est resté intact. C’est ce qui a permis la continuité en 2014-2015.

En fait, ce noyau est constitué principalement de joueurs repêchés par les Seahawks. Les 2 meilleurs joueurs de ligne de l’équipe :  Max Unger et Russell Okung, ont été respectivement sélectionnés en 2e ronde en 2009 et en 1ere ronde en 2010.

Les deux maraudeurs étoiles : Earl Thomas et Kam Chancellor, ont été réclamés par Seattle en 2010; Richard Sherman a été un choix de 5e ronde en 2011.

En 2012, les Seahawks ont vu juste lors des trois premières rondes, en sélectionnant 3 joueurs d’impact : Bruce Irvin (1ere ronde), Bobby Wagner (2e ronde) et Russell Wilson (3e ronde).

À ce noyau, ils ont greffé un vétéran clé en attaque et un autre en défense : Marshawn Lynch et Micheal Bennett.

L’un des architectes principaux de ce chef d’œuvre : L’ancien entraîneur-chef des Patriots Pete Carroll.

Son premier séjour dans la NFL n’a d’ailleurs pas été tout à fait réussi.  Après s’être exilé dans les rangs collégiaux pendant 9 saisons à la barre des Trojans de USC, il est revenu dans la NFL avec une nouvelle approche. A 63 ans, le deuxième entraineur-chef le plus âgé de la NFL (Tom Couglin a 68 ans) est quand même considéré comme celui étant le plus près de ses joueurs.

Son passage dans la NCAA l’a rajeuni et l’a surtout rapproché de la réalité actuelle du sport professionnel.  En 2013-2014, les Seahawks formaient la 4e formation la plus jeune de la NFL (25,21 ans en moyenne). Cette année ils sont  7e (25,65 ans en moyenne).

C’est avec des jeunes que Carroll a remporté son premier Super Bowl à Seattle. C’est avec des jeunes qu’il revient à la charge en 2014-2015. Les Seahawks sont pratiquement sans faille et,  au-delà des talents individuels, ils exhibent clairement une identité forte et une cohésion presque magique.

Cette identité a été bâtie par Carroll, repêchage par repêchage,  sélection par sélection, depuis 2010. Une méthode qui a si bien servi un certain Bill Belichik...

(Suivez-moi sur Twitter @casinotte)