Patinage

Hamelin et St-Gelais champions canadiens

Publié | Mis à jour

Les patineurs Marianne St-Gelais et Charles Hamelin ont tous deux été sacrés champions canadiens du 1500m, vendredi, à l'aréna Maurice-Richard de Montréal.

St-Gelais l'a emporté en deux minutes et 24,532 secondes, devançant Kim Boutin (2:24,740) et Audrey Phaneuf (2:24,947).

De son côté, Hamelin a signé la victoire en 2:13,564, devant le jeune patineur de 18 ans Samuel Girard (2:13,653) et le vétéran Olivier Jean (2:14,709).

St-Gelais a profité d’une lutte serrée entre Boutin et Valérie Maltais juste avant les deux derniers tours pour gagner du terrain à partir de la troisième position et éventuellement se sauver avec la victoire.

«J'ai vu ça se développer devant moi alors j'ai pu me faufiler plus vite pour aller faire mon dépassement, a souligné St-Gelais dans un communiqué. Je suis satisfaite, j'ai bien géré ma course sans perdre trop d'énergie.»

Maltais a quant à elle dû se contenter de la sixième place.

«Je voulais patiner à l'avant et j'ai réussi à le faire, a noté Boutin. Quant à l'accrochage (avec Maltais), ce sont des choses qui arrivent quand on veut tenter de dépasser. Mais je suis contente d'avoir réussi, dans l'ensemble, une belle course.»

«Je suis très contente, c'est un résultat auquel je ne m'attendais pas, a commenté Phaneuf. J'étais cinquième à un certain moment de la finale, mais j'ai vu qu'à la fin, certaines rivales commençaient à manquer d'énergie tandis que j'en avais encore, alors j'en ai profité.»

Charles Hamelin, sans surprise.

Chez les hommes, Hamelin, auteur de quatre médailles individuelles en Coupe du monde cette saison, a pris la tête dans les derniers tours après avoir réussi et subi quelques dépassements.

«Il y a eu de l'action. Le niveau était relevé en finale alors qu'il y avait sept patineurs capables d'aller chercher la victoire, a mentionné Hamelin. J'ai surtout cherché à éviter les problèmes.»

Pour sa part, Girard a montré que sa sixième place au 1000m de la Coupe du monde de Séoul n'était pas l'effet du hasard.

«J'ai eu le départ que je voulais faire, et mon but était de me retrouver parmi les trois premiers, alors ma fin de semaine est bien lancée», a affirmé Girard.

Les épreuves féminines et masculines du 500m se dérouleront samedi après-midi, à l'aréna Maurice-Richard.